hanoune

ALORS QUE SON PARTI SE PRÉPARE POUR LA PRéSIDENTIELLE : Hanoune reste évasive sur ses intentions

La chef de file du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, qui dénonçait, à longueur de l’année dernière « l’opacité et le flou » de la perspective de l’élection présidentielle prochaine, a fait lundi dernier un clin d’œil à son éventuelle participation dans ce scrutin. «Pour permettre au comité central, l’instance habilitée à décider, de trancher sur la question des présidentielles à partir, exclusivement, des considérants politiques, et en dehors de toute pression de quelque ordre que ce soit, le bureau politique a pris la mesure conservatoire de réunir toutes les conditions juridiques et administratives pour ce faire », a souligné un communiqué du PT. Il a fait ainsi savoir que « des représentants du parti procéderont, aujourd’hui 28 janvier (lundi, NDLR), au retrait du dossier de candidature auprès des services concernés au ministère de l’Intérieur ». Louisa Hanoune avait indiqué, vendredi dernier, qu’elle est favorable à l’option de non participation du PT aux élections. Mais, «en dehors de l’opinion personnelle exprimée publiquement par la SG du PT, à savoir : de ne pas prendre part aux élections présidentielles, le débat au sein du bureau politique du parti a été marqué par des divergences de points de vues», a expliqué le communiqué du PT de ce lundi. Ainsi, «Les militants seront appelés à entamer l’opération de collecte des parrainages, tout en poursuivant, entre eux, dans les structures du parti, et avec les citoyens, la discussion ouverte par la direction du Parti sur la position qu’elle jugera la plus appropriée à l’égard des présidentielles », ajoute le PT. La date de la réunion du comité central du PT demeure pour l’instant inconnue. Une chose est certaine, par contre, si le CC du PT décide de prendre part au scrutin présidentiel, il est très probable qu’il aura comme candidat son SG, Louisa Hanoune, à laquelle il a renouvelé le bail récemment lors de son dernier congrès. Hanoune, première femme à se présenter aux élections présidentielles en Algérie, avait été candidate par trois fois, notamment en 2004, 2009 et 2014.
H. M.