Préparation

Alors que la prochaine saison s’annonce fatigante : Seuls 7 clubs de l’élite ont commencé la préparation

Malgré la longue période d’inactivité à laquelle ont été soumis les joueurs des différents clubs de football en Algérie à cause de la pandémie de coronavirus, la majorité des formations de l’élite ne semble pressée pour reprendre l’entrainement malgré le feu vert donné par les pouvoirs publics pour entamer la préparation de la prochaine saison.
En effet, en tout et pour tout, ils sont sept clubs seulement à avoir débuté leurs préparatifs d’intersaison. À commencer par la JSK qui n’a pas attendu l’autorisation du ministère de la Jeunesse et des Sports et a défié tout le monde en débutant sa préparation en fin du mois d’aout écoulé, soit vingt jours avant la date officielle fixée par les autorités pour le retour aux entraînements. Voilà donc qui permet aux Kabyles de prendre de l’avance par rapport aux 19 autres clubs de la Ligue 1, y compris l’USMA, le MCA, le CRB, la JSS, le CSC et le PAC, puisqu’il s’agit là des six autres équipes qui sont entrées en stage depuis dimanche dernier.
Quant au reste du peloton composé de 13 clubs, la majorité d’entre eux trouvent toutes les difficultés du monde pour lancer leur préparation. Évidemment, l’aspect financier est pour beaucoup dans cette situation, au moment où certains d’entre eux n’arrivent même pas à engager un entraîneur, à l’image de l’USMBA et de l’USB. Les dépenses supplémentaires liées à l’application stricte du protocole sanitaire élaboré pour lutter contre la pandémie, enfonce davantage les clubs algériens qui n’en finissaient pas déjà de se plaindre de l’absence du nerf de la guerre. Il s’agit là aussi de l’une des raisons qui expliquent le retard accusé par ces formations pour donner le coup d’envoi des préparatifs de leurs équipes respectives en vue de l’exercice à venir.
Cela se passe aussi au moment où certains clubs s’apprêtent à boucler leur recrutement, à l’image du NAHD, de la JSK, du MCA et de l’USMA, alors que d’autres peinent encore pour enclencher cette opération.
Une chose est sûre : plusieurs équipes risquent de laisser des plumes la saison prochaine, surtout que celle-ci sera tout simplement exceptionnelle vu que le championnat du premier palier se jouera, une fois n’est pas coutume, avec 20 clubs, soit 38 journées.

Hakim S.