Kaouter Krikou

ALLOCATION FORFAITAIRE DE SOLIDARITÉ : Les délais de retrait prolongés jusqu’à juin

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a annoncé la prolongation des délais de retrait de l’allocation forfaitaire de solidarité du mois d’avril jusqu’à la fin juin.
La décision de prolonger les délais de retrait de l’allocation forfaitaire de solidarité (3 000 et 10 000DA) versée au profit de plus de 940 000 bénéficiaires, à l’échelle nationale a pour objectif de faciliter l’opération de retrait et d’alléger la pression sur les centres postaux, a précisé la ministre dans un point de presse à la wilaya de Souk-Ahras.
À son arrivée à Souk-Ahras, la ministre a visité un atelier de confection de bavettes et combinaisons de protection au centre de formation professionnelle, « Ahmed Bara », où des enseignants, des stagiaires et couturières bénévoles ont confectionné depuis l’apparition du coronavirus, 8 000 bavettes. Dans ce sens, elle a affirmé que son département appuie tous les porteurs de projets désireux d’exercer ce genre d’activité via le dispositif de l’Agence nationale de gestion des micros crédits (ANGEM), réitérant son soutien à ceux qui veulent investir dans des activités contribuant à la lutte contre le coronavirus.
Donnant le coup d’envoi de 2 caravanes de solidarité initiées par des associations caritatives et la société civile comprenant 820 colis alimentaires, au profit des familles des zones d’ombre de la commune de M’daourouch, la ministre a instruit à l’effet de reconduire ce genre d’initiative, estimant que l’élan de solidarité affiché par la société n’était pas étranger aux us et coutumes du peuple algérien. Dans la commune de Sedrata, la ministre s’est enquise de l’opération de préparation des repas de f’tour, initiée par un bienfaiteur de la région au profit des familles démunies, réitérant l’engagement de son département à accompagner les efforts des associations qui se sont distinguées par leur aide et assistance aux différentes catégories de la société, notamment durant la période de la propagation du Covid-19.
À la mechta El Bekhbkha dans la commune d’Aïn Soltane considérée comme une zone d’ombre, la ministre s’est enquise du déroulement de plusieurs opérations de développement dont a bénéficié cette région, l’alimentation en gaz et électricité rurale, en eau potable et les réseaux d’assainissement ainsi que le bitumage des routes essentiellement avant d’attribuer six (6) machines à coudre au profit des femmes au foyer. Mme Krikou a donné, à l’esplanade du siège de la wilaya, le coup d’envoi d’une caravane de solidarité destinée aux familles touchées par les répercussions des mesures de confinement sanitaire décidé pour endiguer la propagation du coronavirus.
Pour rappel, la ministre de la Solidarité nationale a appelé récemment depuis Oran, à l’intensification des campagnes de sensibilisation au niveau des zones d’ombre pour lutter contre le Coronavirus (Covid-19), soulignant la nécessité de prendre particulièrement soin des personnes âgées pour les protéger de cette pandémie. S’exprimant devant la presse, en marge du lancement de la quatrième caravane de solidarité au profit des personnes âgées vivant seules ou en situation difficile et des personnes aux besoins spécifiques, la ministre a précisé que « cette initiative a un double objectif.
En plus de l’aide alimentaire destinée à ces couches de la société, en particulier à ceux qui vivent dans les zones d’ombre, l’occasion est également de sensibiliser et prévenir les habitants de ces régions sur les dangers du coronavirus et la nécessité de s’en prémunir, une mission confiée aux cellules de proximité composées de médecins généralistes, de psychologues et d’assistants sociaux ».
Sarah O.