AT

Algérie Télécom lance des promotions pour encourager le e-paiement

Algérie Télécom a lancé des promotions « avantageuses » pour ses clients qui utilisent le e-paiement (paiement électronique) afin de leur éviter les déplacements vers ses agences et minimiser les risques de propagation du coronavirus, a indiqué le P-dg de cet opérateur public, Anouar Mohamed Banabdelouahad. Il s’agit d’offres promotionnelles destinées aux clients résidentiels consistant en des journées supplémentaires gratuites allant jusqu’à 6 jours pour Idoom Adsl et Idoom Fibre et jusqu’à 10 Go de volume supplémentaire pour la 4G LTE, a déclaré à l’APS M. Banabdelouahad. Cette promotion de vente, qui va durer un mois, permettra aux clients d’Algérie Télécom de bénéficier de cet avantage s’ils utilisent les services d’AT en ligne, a-t-il précisé. Pour les offres Idoom Fixe, en plus de l’illimité vers le réseau local et national et des autres avantages, un bonus de 30 minutes est offert vers les réseaux mobiles nationaux.
Le client bénéficiera du bonus dans le bimestre qui suit la facture payée en ligne. Il est relevé que le paiement téléphonique et le rechargement de l’internet en ligne sur le site d’AT se fait via les cartes électroniques telles que Edahabia et la carte interbancaire (CIB). M. Benabdelouahad a fait état également de la possibilité pour les citoyens de demander une ligne de téléphone via le site web d’Algérie Télécom, sans avoir à se déplacer comme cela se faisait auparavant. « Dorénavant, il suffit simplement de faire la demande en ligne et après validation et paiement, une équipe technique se chargera de l’installation de cette ligne téléphonique », a-t-il expliqué. Concernant les dispositions prises par AT pour se protéger contre le coronavirus, le P-dg a indiqué que toutes les agences de l’entreprise à travers le territoire national ont été dotées de moyens nécessaires, alors que les réunions se feront en visioconférence, invitant, par la même occasion, le personnel au respect des mesures de restriction pour éviter tout risque de contamination.

Accidents de la circulation : 12 personnes décédées en 48h
Douze (12) personnes sont mortes et seize (16) autres ont été blessées durant les dernières 48 heures dans sept (7) accidents de la circulation survenus dans plusieurs régions du pays, selon un bilan établi samedi par la Protection civile.
Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya d’El Oued, avec quatre (4) personnes décédées et une autre blessée suite à une collision entre un camion et un véhicule léger sur la RN N 03, commune d’Oum El-Toyore, daïra d’El Meghaïr, ajoute la même source.
Par ailleurs, les éléments de la Protection civile ont intervenu pour prodiguer des soins de première urgence à huit (8) personnes incommodées par le monoxyde de carbone (Co) émanant des chauffes-eau à travers les wilayas de Saïda et de Nâama. Les éléments de la wilaya de Béjaïa sont également intervenus pour l’extinction de sept (7) incendies urbains, industriels et divers à travers les wilayas d’Alger, Médéa, El Oued, Tébessa et M’Sila, conclut la même source.

Six personnes mises sous mandat de dépôt pour spéculation et pratiques commerciales frauduleuses à Médéa
Six personnes, poursuivis pour spéculation, pratiques commerciales frauduleuse et ventes de produits dénaturés, ont été placées, jeudi, sous mandat de dépôt par le tribunal correctionnel près la Cour de Médéa, a indiqué un communiqué du procureur général transmis à l’APS. Les mis en cause ont été auditionnés dans deux affaires distinctes, traitées, mercredi, par les services de police judiciaire de la sûreté nationale et de la Gendarmerie, en collaboration avec les services de la direction locale du commerce, relatives à des pratiques spéculatives, de vente de produits dénaturés (périmés), hausse injustifiée de prix, contrefaçon et défaut de facturation, selon ce communiqué. Jugées en comparution immédiate, les six personnes ont été présentées, mercredi, suite à la perquisition de locaux commerciaux, situés à Médéa, et la saisie d’importantes quantités de semoule et de farine « périmée », destinées à la spéculation sur les produits de large consommation, est-il mentionné. Les deux affaires sont programmées pour le 26 du mois courant au niveau de la Cour de Médé, a annoncé le même communiqué.

Suspension par mesure conservatoire de quatre présidents d’APC à El-Tarf
Les présidents d’Assemblées populaires communales (APC) d’El-Tarf, Dréan, Bouhadjar et El Chatt dans la wilaya d’El-Tarf, actuellement sous contrôle judiciaire, pour des affaires liées à la corruption, ont été suspendus par mesure conservatoire, apprend-on, jeudi, des services de la direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG). Ces élus suspendus sur décision du wali Harfouche Benarar, sont poursuivis pour, entre autres, délits de « transaction d’annexe contraire à la législation en vigueur pour l’octroi de privilèges injustifiés », de « délivrance d’attestation administrative de complaisance » et  »d’abus de fonction ».

Un contrebandier armé arrêté à Ouargla par un détachement de l’ANP
Un contrebandier a été arrêté mardi dans la wilaya de Ouargla par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) qui a saisi un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et des munitions qui étaient en sa possession, indique mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée et lors d’une patrouille de reconnaissance menée près de Hassi Messaoud, wilaya de Ouargla, dans la 4ème Région militaire, un détachement de l’ANP a arrêté, le 17 mars 2020, un contrebandier à bord d’un véhicule, après avoir refusé d’obtempérer et ouvert le feu sur les éléments du détachement, qui ont pu le maitriser et saisir un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, quatre (4) chargeurs de munitions, 147 balles, une paire de jumelles et un téléphone satellitaire, ainsi que 240 litres de carburant », précise-t-on de même source. D’autre part, des Garde-frontières « ont saisi, à Tlemcen (2ème RM), cinquante (50) kilogrammes de kif traité », tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale « ont appréhendé, à El-Tarf, Skikda et Tébessa (5ème RM), cinq (5) narcotrafiquants en possession de 2.342 comprimés psychotropes ».

Une bande spécialisée dans la falsification et le trafic de la monnaie étrangère neutralisée à Aïn Defla
Les éléments de la brigade de la Gendarmerie nationale de Boumedfaâ (55 km à l’Est de Aïn Defla) ont démantelé un groupe composé de six individus âgés entre 23 et 36 ans s’adonnant à la falsification et au trafic de la monnaie étrangère, a-t-on appris vendredi auprès de la cellule de communication du groupement local de ce corps de sécurité. Ayant eu vent d’ informations faisant état d’individus s’adonnant à la falsification et au trafic de la monnaie étrangère à Boumedfaâ, les gendarmes de la brigade de cette localité ont mis en place un plan visant leur neutralisation, a-t-on précisé.
Les recherches lancées ont permis aux gendarmes d’arrêter, mardi dernier, six des huit membres de la bande (deux encore en fuite), saisissant 1307 coupures de couleur noire de la dimension de billets de banque que la bande s’apprêtait à écouler sur le marché, six téléphones portables, des armes blanches ainsi qu’un véhicule utilitaire, a-t-on détaillé.