Brahimi

Algérie-Sénégal, ce soir à Franceville : Le miracle aura -t-il lieu ?

Faudra-t-il encore espérer quelque chose de la sélection algérienne ? C’est la question que se posent nombre d’observateurs avant la dernière sortie des Verts pour le compte du premier tour de la CAN-2017 ce soir contre le Sénégal.

En tout cas, les Verts, et après leurs deux contre-performances face au Zimbabwe et à la Tunisie, auront besoin désormais d’un miracle pour se qualifier aux quarts de finale. C’est que le destin des Algériens n’est pas entre leurs mains. Outre le fait qu’ils soient dans l’obligation de battre le Sénégal, qui a déjà assuré sa qualification, les protégés de Leekens tablent également sur une victoire du Zimbabwe contre la Tunisie pour espérer poursuivre l’aventure. Il faut dire que, selon les échos qui nous sont parvenus de Franceville, même l’état d’esprit actuel des Fennecs ne plaide pas pour un sursaut d’orgueil des Algériens ce soir contre les Lions de la Terranga. Le staff technique national a eu même du mal pour remotiver les siens et les remobiliser en vue du rendez-vous d’aujourd’hui, un rendez-vous que les camarades de Brahimi voient en lui une aubaine afin de sauver la face, quel que soit le sort qui leur sera réservé à l’issue de cette rencontre. Cependant, la mission ne sera guère facile, surtout au vu des données qui précèdent le match. Des données ne favorisant guère un résultat positif pour les Fennecs. En effet, quelques joueurs clés de l’effectif algérien sont annoncés forfaits pour le match, alors que d’autres sont incertains. En effet, le jeune défenseur central, Ramy Bensebaini, la seule satisfaction algérienne de ce tournoi, sera out pour le rendez-vous d’aujourd’hui. Le défenseur de Rennes souffre d’une blessure au genou, une blessure qu’il a contractée avant l’épreuve, mais grâce à son courage, il a réussi à la surmonter lors des deux précédents matchs avant de jeter l’éponge à l’occasion de cette dernière sortie. Son remplaçant devrait être Lyacine Cadamuro, car on imagine mal le driver national reconduire Belkaroui après ses erreurs à répétition d’avant la CAN. Au milieu de terrain, Yacine Brahimi est lui aussi pressenti pour céder sa place à cause d’une blessure, alors que Bentaleb, lui, devra payer les frais de ses deux piètres prestations contre le Zimbabwe et la Tunisie. En attaque, on se demande si l’entraîneur national sera capable de mettre sur le banc Slimani, dont la réussite le fuit depuis un bon bout de temps pour le remplacer par Bounedjah. Soudani, lui, est toujours indisponible. Pour sa part, le gardien de but, Rais M’Bolhi, devrait encore une fois manquer le rendez-vous d’aujourd’hui après celui contre la Tunisie. Le dernier rempart algérien n’est toujours pas remis de sa blessure au niveau du genou. Une aubaine pour le portier kabyle, Malik Asselah, d’enchainer une deuxième titularisation dans cette CAN.
Hakim S.