neige

Réouverture des axes routiers bloqués par la neige : L’Armée poursuit ses interventions

Les brigades de l’Armée nationale populaires (ANP), ainsi que celles de la Gendarmerie nationale (GN) continuent, incessamment, leurs opérations de réouverture des routes bloquées par la neige, prêtant assistance aux citoyens isolés à cause des dernières intempéries, notamment dans le sud-ouest du pays.
Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN) transmis à notre rédaction, les unités de la deuxième région militaire œuvrent, pour la deuxième journée successive, pour la reprise de la circulation au niveau des routes bloquées par les neiges, au sud ouest du pays, notamment au niveau des wilayas de Naâma, El Bayadh, et Sidi Bel-Abbès. En effet, les dernières chutes importantes de neige succédées par la formation du verglas sur les chaussées, ont provoqué énormément de souffrances pour les habitants de cette région du pays, précisément les villageois, les éleveurs et populations nomades, ces derniers trouvent des difficultés dans leurs déplacements à cause des accumulations de neige au niveau des routes. Dans ce contexte, les éléments de l’ANP en coordination avec la GN, la Protection civile, et les services de travaux publics ont répondu présents pour prêter assistance aux citoyens isolés, ceci, à travers l’enchainement des interventions de réouverture des routes pour l’acheminement et la fourniture des aides alimentaires et médicales en mesure de subvenir à leurs besoins nécessaires. En outre, les mêmes interventions ont été enregistrées, les deux jours passés, au niveau de la wilaya de Tlemcen, dans l’extrême-ouest du pays, notamment au niveau des communes situées dans le sud de la wilaya et sur les hauteurs des montagnes ayant connu des chutes énormes de neige. Pour conclure, le communiqué du MDN a indiqué que la solidarité des éléments de l’armée envers les citoyens se poursuit depuis les premières chutes de neige, en étroite collaboration et coordination avec les autorités civiles, qui ont également mobilisé d’importants moyens de travaux publics. En parallèle, la mobilisation des éléments de l’armée, en coordination avec la GN, la Protection civile, et les services de travaux publics et leur solidarité avec les citoyens, lors des dernières intempéries, a été saluée par les chefs des partis politiques, entre autres, le président de TAJ (Rassemblement de l’espoir de l’Algérie), Amar Ghoul. Ce dernier a appelé, samedi dernier, l’Etat à prendre en charge les besoins des familles sinistrées à cause de ces intempéries. En fait, des intempéries avec des chutes énormes de neige, sans précédent depuis 2012, ont affecté quasiment tout le nord algérien, du coup, plusieurs routes ont été bloquées suite à la formation de verglas sur les chaussées engendrant l’isolement de certains villages, notamment ceux situées sur les hauteurs. Cette situation a suscité une forte mobilisation de la part des citoyens, ainsi que des services de sécurité et des éléments de l’Armée nationale populaires (ANP) et de la protection civile pour faire face à cette situation. Selon l’Office national de météorologie (ONM), les intempéries dureront jusqu’à mercredi prochain prévoyant des chutes de pluies et des baisses de températures, notamment dans la région ouest du pays. Cette situation risque de prolonger, encore plus, la souffrance des habitants des régions affectées par ces intempéries.
Salim Lariche

Plus de 2 600 établissements scolaires touchés par les intempéries
Plus de 2 600 établissements scolaires ont été touchés par les intempéries dans 13 wilayas du pays, entraînant une suspension des cours, a indiqué, hier, le directeur de l’enseignement fondamental au ministère de l’Education nationale, Nabil Bendeddouche. Intervenant sur les ondes de la chaîne III de la Radio algérienne, Nabil Bendeddouche a fait état de 2 689 établissements scolaires touchés par les dernières intempéries et concernent les trois paliers de l’enseignement (1 822 écoles primaires, 164 établissements du cycle moyen et 303 lycées). Le même responsable a précisé que la durée des arrêts de cours variait d’une wilaya à une autre, citant plus particulièrement celles de Tizi-Ouzou et Béjaia qui ont enregistré un retard de cinq jours. Le rattrapage des cours se fera durant les journées de samedi et mardi après-midi, a-t-il indiqué, ajoutant que les inspecteurs de l’éducation seront mobilisés dans cette opération pour éviter qu’il y ait une «surcharge supplémentaire» des cours au niveau des établissements concernés. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, avait fait part, jeudi dernier, de l’élaboration d’un programme de rattrapage des cours non dispensés en raison de la fermeture de certains établissements scolaires suite aux intempéries qui ont touché plusieurs wilayas du pays. Elle avait précisé que le rattrapage des cours «ne représente aucun problème» pour le secteur, soulignant qu’il a été convenu, lors de sa rencontre avec l’instance d’inspection, de l’élaboration d’un programme permettant de mettre l’accent, au cours du deuxième trimestre, sur l’accompagnement des enseignants pour le rattrapage des cours non dispensés. La ministre qui a souligné que le retard accusé diffère d’une wilaya à une autre et d’un établissement à un autre, a affirmé que son département «prendra les mesures nécessaires dans l’intérêt des élèves»

Médéa : Des quartiers inondés suite aux fortes chutes de pluie
Plusieurs quartiers situés à travers différentes localités de la wilaya de Médéa ont été inondés suite aux fortes chutes de pluie enregistrées durant les dernières 24 heures dans la région, a-t-on appris dimanche auprès de la Protection civile. Selon le lieutenant Karim Benfahsi, pas moins de 25 interventions ont été effectuées, au cours de la journée de samedi et la matinée de dimanche, dans les localités de Médéa, El-Hamdania, Berrouaghia et de Si-Mahdjoub où de nombreuses cages d’immeuble et des habitations individuelles ont été inondées, précisant que le gros des opérations de secours ont eu lieu dans la commune de Médéa avec un total de 19 interventions.
Les équipes d’intervention déployées sur le terrain ont procédé à l’épuisement des eaux pluviales et porté secours à des familles dont les habitations ont subi d’importantes infiltrations d’eau, a indiqué l’officier, ajoutant que ces précipitations ont provoqué l’effondrement partiel d’une maison en pierre, située dans la quartier de Mekrez, dans la périphérie sud de Médéa.
La même source a fait part, en outre, de la mobilisation d’autres équipes pour dégager les nombreuses branches d’arbres qui jonchent la chaussée, notamment au chef-lieu de wilaya où plusieurs arbres avaient cédé sous le poids de la neige, tombée tôt samedi.

Oran : Plusieurs interventions de la Protection civile
Les éléments de la Protection civile de la wilaya d’Oran ont effectué plusieurs interventions pour porter secours à des personnes en difficulté ou dégager des routes inondées suite aux fortes pluies qui s’abattent depuis plusieurs jours sur la région, a-t-on appris dimanche auprès de ce corps constitué. Samedi, deux personnes ont été sauvées d’une mort certaine à Gdyel , à l’est d’Oran, et à Haï Derb, au centre d’Oran, alors que leurs voitures ont été piégées dans des fosses remplies d’eaux pluviales. Les deux conducteurs ont été sauvés et leurs véhicules ont été extraits des eaux. Par ailleurs, trois autres personnes, deux femmes et un homme, ont été sauvées à Mers El-Hadjadj, alors que leur véhicule avait été envahi par les eaux, suite aux intempéries, ajoute la même source, précisant que les trois personnes souffraient d’hypothermie et ont été évacuées vers le centre de santé de Mers El-Hadjadj où ils ont reçu les soins nécessaires. Le même jour, une famille composée de deux personnes, habitant à la plage Belle vue (Aïn El-Turck) a été secourue par les éléments de la Protection civile, alors que leur habitation a été envahie par les eaux de mer. Les hautes vagues avaient bloqué l’accès principal de l’habitation et de plusieurs autres constructions voisines, a-t-on indiqué, ajoutant que plusieurs autres familles ont été secourues durant la même intervention. D’autre part, sept personnes, membres d’une même famille, dont deux enfants, ont été blessées lors d’un accident survenu, samedi soir dans la localité d’Aïn El-Beida (commune d’Es-Sénia), suite au dérapage d’un véhicule de type 4X4 dû à la chaussée glissante. Aussitôt alertés, les services de la Protection civile se sont déplacés sur les lieux de l’accident et ont prodigué les premiers soins aux blessés, avant de les évacuer vers le service des urgences et la clinique chirurgicale infantile du CHU d’Oran, indique-t-on de même source.