EN Algérie

Algérie-Nigeria (ce soir à 20h00) : Ne pas s’arrêter en si bon chemin

Une autre longue et intenable soirée attend encore le peuple algérien aujourd’hui. En effet, tous les regards seront braqués, à partir de 20h00, vers le Caire où se déroulera la deuxième demi-finale de la CAN entre l’Algérie et le Nigeria.

Un rendez-vous qui retiendra à coup sûr le souffle, et ce, trois jours après seulement l’historique match contre la Côte d’Ivoire, un match à grand suspense ayant tenu en haleine tout un peuple pendant plus de deux heures.
Après la Côte d’Ivoire donc, l’Algérie va affronter le Nigeria dans le dernier carré de la Coupe d’Afrique des nations. C’est la deuxième fois que les deux formations s’affrontent à ce stade de la compétition, après celle de1988 au Maroc qui a vu les Green Eagles se qualifier aux tirs au but après un nul (1-1). Cependant, l’Algérie et le Nigeria se sont rencontrés deux fois en finale. La première en 1980 à Lagos, avec une victoire des Nigérians sur le score de 3 buts à 0, puis les Algériens ont pris leur revanche dix années plus tard à Alger (1-0) grâce à Oudjani.
Aussi, les deux équipes se sont croisées en phase de poules plusieurs fois. En 1982 en Libye où l’Algérie s’était imposée (2-1), puis un nul deux ans plus tard en Côte d’Ivoire pour l’édition de la CAN-1984 (1-1). En 1990, l’Algérie avait balayé le Nigeria en match d’ouverture (5-1), mais en 2002, les SuperEagles ont gagné (0-1), alors que la dernière confrontation en phase de poules de la CAN remonte à l’édition de 2010 en Angola, où le Nigeria s’était imposé (1-0) lors du match de classement.
L’équipe d’Algérie aura ainsi trois adversaires de gros calibre avant le graal. Il y aura le Nigeria, le futur adversaire des Verts en demi-finale. En cas de qualification à la finale, il y aura un autre Mondialiste sur son chemin. Sur les quatre équipes qualifiées au dernier carré, trois sont les dernières formations ayant participé à la Coupe du monde de Russie 2018. Il s’agit du Nigeria, du Sénégal et de la Tunisie. L’Algérie revient au-devant de la scène et une éventuelle victoire en finale lui permettrait de retrouver un statut de cador de l’Afrique. Belaïli et ses camarades savent qu’il ne reste que deux matches pour réussir un exploit jamais réalisé.
Voilà qui constitue une motivation supplémentaire pour les protégés de l’entraineur Djamel Belmadi, qui sera dans l’obligation cette fois-ci de se passer des services de l’un de ses atouts en l’occurrence, le latéral droit Youcef Atal, dont la blessure a précipité la fin de son aventure africaine, tandis que la participation du milieu de terrain Sofiane Feghouli, qui souffre lui aussi d’une blessure, est incertaine.
Un autre souci inquiète le coach national, à savoir, la récupération. L’adversaire des Verts a bénéficié de 24 heures de repos supplémentaire, sachant aussi qu’il s’était qualifié au dernier carré aux dépens de l’Afrique du Sud sans recourir aux prolongations contrairement aux Algériens. Reste à savoir si la grande volonté par laquelle se sont illustrés les coéquipiers de Mandi leur suffira pour surmonter la fatigue.
Hakim S.