Bounedjah

Algérie-Nigeria ce soir, à 20 h00, au stade International du Caire : Une demi-finale méritée et le trophée à portée de main

L’Équipe nationale Algérienne disputera, ce soir à partir de 20h00, la deuxième demi-finale de cette 32e édition de Coupe d’Afrique des nations, face au Nigeria au grand stade international du Caire en Égypte. Alors que la première demi-finale aura lieu dans l’après-midi à partir de 17h00 entre le Sénégal et la Tunisie au stade 20 Juin du Caire.
Neuf ans après la rencontre de l’équipe du capitaine Antar Yahia contre l’Égypte, en 2010, en Angola, les coéquipiers de Ryad Mahrez mettent fin à une longue période d’attente de résultats satisfaisants et voire même brillants, notamment en compétition continentale. Ce soir, les protégés de Djamel Belmadi retrouveront le carré d’As, pour jouer et mettre le paquet pour monter la marche vers la finale de la Can 2019… et pourquoi pas, revenir, au pays, avec le trophée de la 32e édition de Coupe d’Afrique des nations.
La demi-finale entre l’Algérie et le Nigeria revêt une extrême importance pour tous les amoureux des couleurs nationales (Verts), dans la mesure où la victoire leur est indispensable pour pouvoir passer en finale, et ce, pour la simple et unique raison que la victoire leur permettrait de déclencher les festivités, un éventuel succès sera synonyme d’une 3e finale dans l’histoire de l’Algérie en Coupe d’Afrique des nations. Pour ce qui est de cette empoignade l’enjeu sera de taille et les joueurs et le staff technique sont conscients que seule la victoire compte pour pouvoir continuer de vivre cette très belle aventure. Le sélectionneur national et son staff technique n’a pas caché ses appréhensions au sujet de la joute de ce soir. D’autant plus que ses joueurs n’ont pas droit à l’erreur s’ils veulent assurer une place en finale, et surtout pour qu’ils puissent écrire leur histoire en lettres d’or. Cette rencontre qui retient le souffle de tout un peuple, «les Guerriers du désert» ont les moyens moralement et techniquement de boucler cette rencontre en leur faveur. Il ne faut pas oublier que la formation de Belmadi est sur une courbe ascendante. Elle a réalisé une fulgurante ascension dans un temps assez court, et ce dès le début de cette compétion sur les terres des pharaons. Sur le papier, l’Algérie part favorite pour ce match, mais c’est le terrain qui tranchera définitivement sur l’identité de celui qui aura le plaisir de disputer la finale de cette 32e édition de la CAN.

Belmadi jouera avec son onze, mais sans Atal…
L’adversaire d’aujourd’hui sera l’un des meilleurs du continent africain, mais si Bensebaïni et ses coéquipiers ont montré qu’ils ont les qualités pour croiser le fer avec les Nigérians, cela rassure le staff technique des Verts et les supporters algériens. De ce fait, le coach Djamel Belmadi devrait aligner son onze type, sauf que pour ce match, le sélectionneur titularisera l’arrière latéral droit Mehdi Zeffane, à la place de Youcef Atal blessé et ne pouvant pas assurer la suite de la compétition. Donc sans surprise, M’Bolhi gardera les bois pour cette rencontre. En défense, Bensebaïni, Benlamri, Mandi et Zeffane débuteront la partie dès le départ. Pour ce qui est du milieu, Belmadi refait confiance au trio Guedioura-Bennacer-Feghouli. Alors qu’on attaque Mahrez, Belaïli et Bounedjah seront titularisés pour secouer les filets de l’équipe adverse.

Dix (10) avions civils, sont affrétés pour transporter les supporters des verts, au Caire
Avec un parcours référentiel en Égypte depuis l’entame de cette CAN, où les Verts ont réalisé un sans faute jusque-là. Raïs Ouahab M’Bolhi et ses coéquipiers sont décidés à ne pas laisser la victoire filer en faveur des Nigerians. Ils veulent réussir ce match pour disputer la finale et pourquoi pas, offrir la plus chere Coupe aux nombreux supporters qui vont faire le voyage en Égypte en genre et en nombre, et surtout qu’après que le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Premier ministère ont décidé d’affréter 10 avions pour transporter les supporters au Caire afin qu’ils puissent soutenir les camarades de Aïssa Mandide prêt. Des supporters Algériens ironisent «dimanche, nous allons faire la fête avec notre équipe nationale. Prions pour que Baghdad Bounedjah puisse trouver la faille des Nigérians.» Ils savent bien ce qu’ils disent, car une victoire algérienne ouvrirait grandes les portes du titre de champion d’Afrique.

Les chiffres en faveur des Verts lors de cette édition
L’équipe nationale, qui reste sur cinq succès de suite a montré une maturité et solidité dans sa qualité de jeu. Les coéquipiers de Youssef Belaïli ont marqué 10 buts et encaissé un seul but, depuis l’entame de ce tournoi qui se joue en Égypte, cela prouve l’efficacité des poulains de Belmadi. C’est une moyenne de deux buts par match. Une moisson satisfaisante mais qui aurait pu être plus significative si les joueurs avaient fait preuve de plus de réalisme et d’efficacité devant les bois adverses.
Med Wali