Kif

Alger : plus de 500 kg de résine de cannabis saisis durant le premier semestre de 2021

Les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont saisi plus de 500 kg de résine de cannabis au cours des six premiers mois de l’année en cours, a indiqué dimanche un communiqué de la Cellule de communication et des relations publiques de ce corps de sécurité. Les services de la Police judiciaire de la sûreté de la wilaya d’Alger ont pu traiter, au cours des six premiers mois de l’année en cours, 23.045 affaires ayant donné lieu à la présentation de 26.276 individus devant les juridictions compétentes, dont 2.806 suspects ont été placés en détention provisoire et 450 autres sous contrôle judiciaire, tandis que 20.692 ont été destinataires d’une convocation directe, a précisé le communiqué. En ce qui concerne la lutte contre la drogue, les mêmes services ont procédé au traitement de 13.038 affaires impliquant 13.863 individus, à la saisie de 593kg de résine de cannabis, 29.277 comprimés psychotropes, 0,091 gramme d’héroïne et 0,393 kg de cocaïne, et à l’arrestation de 13.863 individus. S’agissant des affaires liées au port d’armes blanches prohibées, ces services ont traité 1.911 affaires impliquant 1.944 individus, déférés devant les juridictions compétentes.

Tlemcen : un mort et cinq blessés dans une explosion suite à une fuite de gaz
Une personne a trouvé la mort et cinq autres ont été blessées dans une explosion suite à une fuite de gaz butane d’une bonbonne, survenue samedi à Tlemcen, a-t-on appris auprès de la Protection civile. La chargée d’information à la direction de wilaya de la Protection civile, le capitaine Djamila Aboudi a indiqué, à l’APS, que l’accident s’est produit à dix heures du matin suite à une fuite provenant d’une bonbonne de gaz butane dans un appartement d’un immeuble situé au centre-ville de Tlemcen, causant l’effondrement d’un mur de l’appartement sur une personne âgée de 34 ans, originaire de la wilaya d’El Bayadh qui passait au moment de la déflagration. L’accident a également causé des blessures à deux hommes et deux femmes âgés entre 33 et 44 ans et à un nourrisson de 18 mois, selon la même source. Le corps de la victime a été transféré à la morgue du CHU de Tlemcen alors que les blessés ont été vacués vers le même hôpital pour recevoir les soins nécessaires, a-t-on ajouté.

Démantèlement d’un réseau de trafic de psychotropes à Tlemcen
La police de Tlemcen a démantelé, un réseau spécialisé dans la falsification des ordonnances à l’effet de trafic de psychotropes, a indiqué dimanche un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya . L’opération a été menée par les éléments de la 3e sûreté urbaine suite à des informations faisant état d’une activité suspecte de trafic de psychotropes, falsification d’ordonnances médicales, a-t-on précisé. L’enquête a permis l’arrestation de deux individus et la saisie dans leurs résidences situées dans la commune de Tlemcen, d’outils informatiques, d’équipements utilisés pour l’impression et de griffes contrefaites, selon la même source. Une procédure judiciaire a été engagée pour déférer les deux mis en cause devant les autorités judiciaires compétentes.

Plus de 3 millions d’Américains risquent l’expulsion de leurs logements
Plus de 3,6 millions d’Américains risquent d’être expulsés, certains en l’espace de quelques jours, car près de 47 milliards de dollars d’aides fédérales au logement accordées aux États pendant la pandémie tardent à arriver dans les mains des locataires et des propriétaires redevables. Quelques heures avant l’expiration du moratoire, aujourd’hui. Ce moratoire avait été mis en place en septembre 2020 par les centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence de santé publique des Etats-Unis. « Garder les gens chez eux et hors des lieux surpeuplés ou de rassemblement – comme les refuges pour sans-abri – en empêchant les expulsions est une étape-clé pour contribuer à arrêter la propagation du Covid-19 », argumentent les CDC sur leur site Internet.

17 morts et 518 blessés sur les routes en 72 heures
Dix-sept personnes sont mortes et 518 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus ces dernières 72 heures à travers le territoire national, indique dimanche un bilan de la Protection civile. Par ailleurs, deux personnes noyées en mer ont été repêchées par les éléments de la Protection civile, l’une (âgée de 23 ans) au niveau de la plage « Ighil Hassaine » dans la wilaya de Béjaïa, et l’autre (22 ans) dans la commune d’Aïn Turk (Oran). Les éléments de la Protection civile sont intervenus, en outre, pour éteindre des incendies situés dans les villes de Constantine, Batna, Oran et Laghouat. À Médéa, 3 personnes ont été brûlées au 2ème degrés lors d’un incendie déclaré dans une maison située à Baba Ali.
Plus de 400 migrants à bord d’une embarcation en bois ont été secourus par trois ONG en Méditerranée dans la nuit de samedi à dimanche portant à près de 600 le nombre de personnes recueillies durant le week-end, a annoncé SOS Méditerranée. « Le sauvetage effectué dans les eaux internationales a été périlleux, la grande embarcation en bois dans laquelle se trouvait plus de 400 personnes était en train de prendre l’eau », a expliqué une porte-parole de l’ONG européenne SOS Méditerranée affréteur de l’Ocean Viking, navire de secours en mer. Les rescapés ont été répartis sur trois bateaux: le Sea-Watch 3 de l’ONG Sea-Watch, le Nadir de l’ONG ResQship et l’Ocean Viking, tous trois ayant participé au secours qui a duré jusqu’au petit matin. Il s’agit de la cinquième opération de secours effectuée par l’Ocean Viking depuis samedi. Le navire qui avait déjà recueilli 196 personnes au cours de différents sauvetage au large de la Libye compte désormais à son bord 449 rescapés. Ils vont recevoir des soins comme ceux ayant trouvé refuge sur le Sea-Watch 3, précise SOS Méditerranée. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 1.146 personnes sont mortes en mer au cours du premier semestre 2021 en tentant de rejoindre l’Europe. SOS Méditerranée assure avoir secouru plus de 30.000 personnes depuis février 2016, d’abord avec l’Aquarius, puis l’Ocean Viking.

Le maintien par Washington de l’interdiction des voyageurs en raison de cas Delta agace l’UE
La décision de l’administration Biden cette semaine de maintenir indéfiniment son interdiction des voyageurs européens a agacé les responsables de l’UE et se demande s’ils auraient dû forcer les États-Unis à respecter la même exigence de « réciprocité » imposée à la Chine.
L’ annonce lundi dernier par l’attachée de presse de la Maison Blanche Jen Psaki que l’interdiction resterait en place, citant des inquiétudes concernant le variant Delta, a surpris les responsables européens, en partie parce que les taux de vaccination dans l’UE, qui ont démarré plus lentement, ont maintenant réussi à atteindre une barre satisfaisante, et continue de faire face à des citoyens anti-vaccin. Mais Bruxelles s’est abstenue de faire des histoires, ont déclaré des responsables de l’UE et des diplomates, voyant peu d’avantages à créer des tensions avec les Américains alors que l’Europe est confrontée à une nouvelle vague imprévisible d’infections à coronavirus.

Covid-19 : comment les Danois ont réussi à éviter une 3e vague
Le Danemark, pionnier du passe sanitaire, a évité une troisième vague de Covid-19, au moment où ses voisins européens et d’autres pays à travers le monde y font face, non sans difficultés. Situation d’apaisement que vit le Danemark suite à une large vaccination de la population mais aussi à une puissante politique de tests gratuits outre la confiance des Danois envers ces vaccins. L’ensemble de ses facteurs ont joué fortement pour que des experts avancent déjà que les Danois sont déjà dans l’après pandémie, et les masques ont presque disparu du paysage danois et à sa place, un passe sanitaire est exigé depuis avril dernier.