Aïd El-Adha à Skikda : une fête sans eau potable !

L’Aïd El-Adha 2015 à Skikda restera dans les annales. Les citoyens s’en souviendront aussi longtemps que sera consommé le mouton du sacrifice.
Un problème de réseau à la Grande-Poste et dans les importantes antennes postales, notamment à la cité des Allées du 20-Août-1955, a été la première grande surprise à laquelle se sont heurtés les Skikdis. Les deux jours avant le sacrifice, surtout l’avant-dernier, ont vu un afflux d’abonnés d’Algérie Poste vers les antennes postales de Hamadi-Krouma, Hamrouche-Hamoudi et El-Hadaiek, et ce, pour ne citer que celles-là, dans le souci d’empocher les quelques sous restés dans leur compte.Sceptiques, quelques usagers accablent le personnel d’Algérie Poste de déconnecter délibérément le réseau afin de mécontenter les adeptes de la file d’attente et de faire pression sur eux pour qu’ils quittent les lieux. Une pratique que le personnel, de l’avis toujours des usagers, en use, surtout, quelques minutes avant la fermeture des bureaux.Pour leur part, les employés d’Algérie Poste s’en défendent en déclarant que la panne n’est nullement volontaire, mais qu’elle est seulement due à un problème technique, que l’on prend soins de réparer au fur et à mesure de sa survenance. Une rupture dans la distribution de l’eau potable a été la deuxième action négative survenue le jour même de l’Aid. Les « sacrificateurs » et les ménages ont été vraiment décontenancés. Dans les cités basses, le salut hydrique est venu des robinets des caves sanitaires, que les résidents utilisaient généralement pour le lavage des véhicules et, exclusivement, le jour de l’Aid El-Adha, pour le nettoiement des espaces tachés du sang du mouton. Ce n’est que vers les coups de 14 heures que l’eau a coulé dans les robinets, heure à laquelle beaucoup ont déjà achevé leur mouton et s’apprêtaient à rendre visite à leurs proches, si ce n’est déjà fait. Quelques cités comme celle de Merdj-Eddib ont dû attendre le deuxième jour pour bénéficier des avantages du précieux liquide.
Pourtant, deux jours auparavant, le directeur de l’unité de Skikda de l’Algérienne des eaux assurait sa clientèle que l’eau coulera 24 heures sur 24. Donc, le réseau Internet et les canalisations d’AEP ont eu aussi leur Aid : ils étaient au repos.
Zaid Zoheir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>