Afrobasket-2015 (1er tour) : encore un ratage des Verts

L’équipe nationale algérienne de basket-ball (messieurs) a concédé, lundi soir, sa seconde défaite à l’Afrobasket-2015 en Tunisie, cette fois-ci devant la Côte d’Ivoire (74-81) pour le compte de la 3e journée du groupe D. Cette défaite lourde de conséquences est pratiquement la répétition du scénario vécu contre le Cap-Vert, samedi soir (69-78), où les hommes d’Ali Filali avaient largement les moyens de s’imposer et finir en tête du groupe D. Lundi soir, les Verts avaient dominé leurs vis-à-vis ivoiriens durant les trois quarts de la rencontre en remportant les 1er et 3e quarts (24-19 et 18-16), et finir le 2e quart-temps (QT) à égalité (18-18) avant de s’effondrer totalement lors du dernier quart (14-28) pour terminer ainsi à la 3e place du
groupe, et avoir ainsi le Cameroun (2e du Groupe C) comme adversaire mercredi à 21h00 (heure algérienne). Le staff technique national complètement abattu à l’issue du match, ne sait plus à quel saint se vouer. Les erreurs commises contre le Cap-Vert, ont refait surface à un moment crucial du match. En entamant le dernier QT avec un avantage de 7 points (62-55), les co-équipiers de l’excellent Mohamed Harrat (27 pts), ont multiplié les maladresses (pertes de balle, fautes techniques, ratages de paniers faciles, passes à l’adversaire et manque de concentration), pour offrir sur un plateau la victoire aux Ivoiriens, qui terminent le match avec 7 points d’avance, au grand dam des supporteurs algériens présents dans la salle de Radès. « C’est un relâchement inexplicable à un moment crucial du match. Le ratage de paniers a facilité la tâche aux Ivoiriens. La déconcentration nous a été fatale, les fautes techniques ont été gratuites », a déclaré à chaud le coach national. Pourtant, tout allait bien pour le cinq national qui a maîtrisé parfaitement la situation en menant au score jusqu’à la 35e minute avant de lâcher prise d’une manière inexplicable. « Nous sommes passés à côté du match, on n’a pas su aller jusqu’au bout, c’est dommage de perdre de cette façon », a regretté Mehdi Cheriet auteur de 15 points.
Le départ précipité de Fayçal Sahraoui qui a quitté le groupe la veille du match contre la Côte d’Ivoire, pour avoir exigé de jouer titulaire, a eu une influence négative sur l’équipe. « Sahraoui a eu un comportement irresponsable en refusant le banc, il doit se plier à la discipline du groupe », a souligné le coach national. L’entraîneur français de la sélection ivoirienne, Hugues Occansey a résumé le match en une phrase : « Le match dure 40 minutes. Nous sommes revenus au bon moment », a-t-il indiqué. C’est avec un moral assez bas que se profile le match des huitièmes de finale mercredi face au Cameroun contre lequel une réaction salutaire est espérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>