Arrestation

AFFAIRE DES INCENDIES CRIMINELS La Gendarmerie nationale interpelle 16 membres du MAK à Tizi-Ouzou et Béjaïa

Les enquêtes de la Police judiciaire sur les feux de forêt criminels déclarés août dernier à travers plusieurs régions du pays se sont soldées par l’arrestation de 16 mis en cause à Tizi-Ouzou et Béjaïa, tous membres du mouvement terroriste MAK, a révélé hier le commandement de la Gendarmerie nationale dans un communiqué.

Les enquêtes de la police judiciaire sur les feux de forêt « se sont soldées par l’arrestation de huit individus à Tizi-Ouzou et huit autres à Béjaïa. Ces mis en cause, tous membres du mouvement terroriste +MAK+ seront transférés au pôle pénal de Sidi M’hamed après parachèvement des procédures légales », a précisé la même source. Également, souligne la même source, les enquêtes ont abouti à l’établissement de l’implication de 11 autres individus parmi les individus arrêtés dans l’affaire de l’assassinat de Djamel Bensmaïl. Les enquêtes ont établi « l’appartenance de tous les mis en cause arrêtés au mouvement terroriste +MAK+, et ce avec preuves techniques et scientifiques ». Parmi les individus arrêtés, figure un membre fondateur, le trésorier de l’organisation et un président de Coordination ainsi qu’un journaliste qui étaient tous en contact direct avec le président du mouvement terroriste +MAK+, le dénommé Ferhat Mehenni et avec d’autres membres à l’étranger. Enfin, le commandement de la Gendarmerie a noté que les enquêtes sur l’affaire des incendies tout comme l’assassinat de Djamel Bensmaïl, sont toujours en cours pour identifier toutes les personnes impliquées. Dans la foulée, ce corps de sécurité a invité les citoyens à « participer activement » à la lutte contre les différentes formes de criminalité et à signaler tout acte criminel via le numéro vert 1055 mis à leur disposition, le site dédié aux pré-plaintes (PPGN.MDN.DZ) ou en se rapprochant de l’unité de la GN la plus proche.
R. N.