Coronavirus

98 CAS DE LA SOUCHE NIGÉRIANE ET 58 AUTRES DE LA SOUCHE ANGLAISE : Montée inquiétante des variants Covid-19

La courbe des contaminations au variant du virus corona en Algérie poursuit son ascension à travers plusieurs wilayas du pays. Mardi le bilan de l’Institut Pasteur d’Algérie avait fait état de 28 nouveaux cas du variant britannique et 42 autres du variant nigérian. Une situation qui suscite inquiétude au moment ou l’opération de vaccination est au ralenti, mais surtout que les gestes barrières sont complètement abandonnés. En effet, dans un communiqué rendu public, l’IPA indique qu’il a été procédé à la confirmation de 28 nouveaux cas de variant britannique (B.1.1.7) et de 42 nouveaux cas de variant nigérian (B.1.525), précise l’IPA dans un communiqué. Les nouveaux cas ont été recensés dans les wilayas d’Alger avec 18 personnes atteintes, Oran avec 3 personnes, Blida 2 personnes, Bouira 2 personnes, Médéa 1 personne, Relizane 1 personne et Ouargla 1 personne. Tandis que les cas de contamination au variant nigérian ont été enregistrés dans les wilayas de Laghouat avec 19 cas, El Oued 10 cas, Alger 9 cas, Bouira 3 cas, Ouargla 1 cas. Le nombre total de cas confirmés de variants à ce jour, s’élève ainsi à 58 cas pour le variant britannique et 98 cas pour le nigérian, conclut l’Institut Pasteur d’Algérie. Face à cela, le nombre de contaminations au Covid-19 repart également depuis quelques jours à la hausse, puisque durant la même journée de mardi, 140 nouveaux cas ont été enregistré, ainsi que 4 nouveaux décès. Il faut dire que malgré les assurances des responsables du secteur qui font état d’une situation épidémiologique stable, cette hausse des cas de contamination reste une source d’inquiétude notamment chez le personnel de santé qui est aux premiers rangs de lutte contre la maladie depuis une année déjà. Cette inquiétude est bien justifiée car face à cette hausse des contaminations, l’Algérie accuse un retard dans l’avancement de la campagne de vaccination entamée en janvier dernier, au moment ou la population a complètement abandonné les mesures barrières dont le port du masque et la distanciation physique.

L’ENTRÉE EXCEPTIONNELLE EN ALGÉRIE SUSPENDUE
Par ailleurs et face à une situation épidémiologique très inquiétante en Europe et particulièrement en France qui enregistre une explosion des cas de contamination au Covid-19 et à ses variants, l’ambassade d’Algérie en France, a annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre de l’entrée en Algérie à titre exceptionnel en application de la mesure de fermeture des frontières dans le cadre de la lutte contre la propagation contre le virus. « L’ambassade d’Algérie à Paris porte à la connaissance des membres de la communauté nationale en France que les vols de rapatriement assurés par la compagnie nationale Air Algérie demeurent toujours suspendus », rappelle la représentation diplomatique algérienne en France. « Il a été également décidé de surseoir, jusqu’à nouvel ordre, à la délivrance des autorisations d’accès au territoire national via les compagnies aériennes étrangères » a ajouté la même source. L’on constate ainsi que même après l’entame de la vaccination à travers le monde, celui-ci est toujours confronté à la pandémie, notamment en Algérie. Un état de fait qui devra pousser les autorités à prendre de la vitesse pour vacciner au moins 70% de la population, en donnant la priorité bien évidemment au personnel de la santé afin qu’in puisse faire face à tout risque de rebond.
Ania Nait Chalal