19.9 C
Alger
29 septembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
SPORT

Walis Sadi, unique candidat à la présidence de la FAF : «Unir la famille footballistique»

L’ancien membre du bureau fédéral de la FAF Walid Sadi, seul candidat à la présidence de la Fédération algérienne de football lors de l’Assemblée générale du 21 septembre courant (10h00), s’est engagé à « tout mettre en œuvre » dans le cas où il serait élu, pour « rassembler la famille du football algérien », et à « aplanir toutes les divergences », en « tendant la main à tout le monde », sans aucune exclusion.
« Unir la famille footballistique représente à mes yeux une des principales clés pour la réussite de notre projet, car même si les avis peuvent diverger, nous sommes tous animés par la même passion, et par le même amour pour le football national. À partir de là, et pour le bien de ce dernier, je pense que beaucoup de choses peuvent être mises de côté, pour permettre de travailler dans le même sens » a-t-il publié sur X (anciennement Twitter). « Dans le cas où je serai élu, je m’engage à garder la porte ouverte à tout le monde, car toutes les bonnes volontés seront les bienvenues pour nous aider à combattre la corruption, la médiocrité et la marginalisation. Je m’engage aussi à rassembler toutes les énergies positives et à les canaliser dans la perspective de promouvoir le football national » a-t-il ajouté. En effet, Sadi a évité d’exposer un programme proprement dit et s’est contenté d’évoquer certaines « priorités », car s’agissant uniquement de terminer le mandat 2020-2024, et non pas un mandat olympique entier. Parmi ces priorités, « faire appel à toutes les compétences susceptibles d’apporter un plus », tout en restant à l’écoute des différents acteurs qui sont sur le terrain, car considérés comme « les mieux placés » pour évoquer les vrais problèmes, qui entravent la bonne marche de la discipline. Ils sont aussi « les mieux habilités à proposer des solutions » dans la perspective d’arranger ce qui ne va pas, a-t-il encore estimé. Même en termes de moyens matériels, Sadi a assuré qu’il s’appliquera à « moderniser le fonctionnement du football national à tous les niveaux », notamment, en faisant appel à la numérisation. Le candidat à l’élection de la FAF a conclu en évoquant la sélection nationale, qui selon lui nécessite « le soutien de tous » à quelques mois de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, et ce, pour la mettre dans les meilleures conditions possibles et augmenter par la même occasion ses chances de performance en Côte d’Ivoire. Initialement, il y avait trois candidats à la présidence de la FAF, mais la Commission de recours a fini par rejeter les dossier de deux d’entre eux : celui de Meziane Ighil pour mandatement non réglementaire, et Abdelkrim Medaouar pour absence de diplôme universitaire.

Related posts

Juventus : Paul Pogba suspendu pour dopage

courrier

Transfert : Bentaleb s’engage avec Lille OSC

courrier

Compétitions africaines interclubs : Le CSC et l’ASO en quête d’exploit

courrier

À UNE ANNÉE DES JEUX OLYMPIQUES DE PARIS : Le sport algérien en chute libre

Redaction

Super Coupe de la CAF 2023, Al-Ahly – USM Alger : Le Gabonais Pierre Ghislain Atcho au sifflet

courrier

Supercoupe d’Afrique des clubs : Le président de la CAF félicite l’USM Alger pour son sacre

courrier