Vote massif en faveur de la date de l’examen du BAC fixée au 19 juin : Test réussi pour Benghabrit

Les résultats de la consultation pour fixer la date de l’examen du Baccalauréat session 2018 ont été annoncés hier. Jusqu’à jeudi à minuit 71,3% des votants ont choisi le report de cet examen national pour l’après Ramadhan c’est-à-dire du 19 au 24 juin 2018. Les résultats ont montré que 28,7% des votants étaient pour le maintien de la date initiale à savoir du 3 au 7 juin.

Comme annoncé donc jeudi par le ministère de l’Éducation nationale, les résultats de la consultation lancée lundi 12 mars sur le site internet de l’ONEC pour la fixation de la date du baccalauréat ont été dévoilés hier à 10h00. Sans surprise, le report du Bac a été le choix de la majorité des candidats, enseignants, inspecteurs et directeurs d’établissements secondaires ayant participé à ce vote. Comme le montrent les chiffres, le pourcentage de candidats à être pour le report de l’examen a été estimé à 72,40% contre 27,60% d’entre eux ayant voté pour le maintien de la date initiale. Les enseignants du secondaire en faveur du report étaient de 61,75% contre 38,25% à avoir voté pour le maintien, les directeurs de lycées étaient de 67,20% à vouloir le report contre 32,80% à vouloir le maintien et enfin les inspecteurs avec 69,09% à voter pour le changement de la date contre 30,91% à voter pour le maintien de la première date. Pour rappel, selon une source proche du ministère, le nombre d’élèves ayant voté dans le cadre de ces consultations a dépassé 50 000 votants jusqu’à jeudi à 16h00. Lundi dernier, le ministère a lancé à travers le site internet http://bac.onec.dz cette consultation élargie afin de permettre de trancher le maintien ou le report de la date fixée auparavant. Dans un message publié dans sa page facebook, Nouria Benghabrit avait indiqué à ce propos : «Dans le souci de réunir toutes les chances de réussite aux élèves qui s’apprêtent à passer l’examen du baccalauréat session 2018, et considérant l’état d’anxiété que les élèves ont vécu durant le deuxième trimestre suite aux grèves et aux interruptions de la scolarité, le ministère de l’Éducation nationale propose, en accord avec ses partenaires sociaux, parents d’élèves et syndicats agrées dans le secteur, aux candidats, aux enseignants du secondaire, aux directeurs des lycées et aux inspecteurs de l’éducation nationale, la participation à cette consultation pour donner leurs avis sur les périodes du déroulement de l’examen du baccalauréat. À rappeler, également, que plusieurs syndicats du secteur de l’Éducation et des associations des parents d’élèves ont affiché leur soutien à la décision de report de la date des examens du Baccalauréat pour se tenir après le mois de Ramadhan afin d’accorder le temps nécessaire aux candidats et leur permettre de passer cet examen dans des conditions physiques et pédagogiques adéquates notamment après les perturbations causées par la grève des enseignants affiliés au syndicat CNAPESTE ayant été observée pendant un mois au niveau national et plus de trois mois dans certaines wilayas à l’instar de Blida et de Bejaia.
Ania Nait Chalal