Brahim Sedrati

TALAI EL HOURIAT MOTIVE SON CHOIX DE PARTICIPATION AU RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL : « Il y a pas mal de progrès et d’évolution »

Dans la perspective du référendum du 1er novembre prochain, lors duquel les Algériens auront à se prononcer sur le projet de la nouvelle Constitution, L’Invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la radio algérienne a reçu, hier, Brahim Sedrati, membre du Comité central du parti politique Talai El Houriat.
D’emblée, l’hôte de l’émission a affirmé que son parti a constaté « des avancées considérables » dans le projet de la nouvelle Constitution. « Cette fois-ci nous disons oui à la participation parce qu’on a relevé pas mal de progrès et d’évolution», a-t-il déclaré.
Contrairement au passé où nous n’avions pas participé aux élections législatives, dit-il, notre parti a donc décidé, après consultation de tous ses membres, d’être de la partie et d’appeler les citoyens à une forte participation au prochain referendum.
Évoquant les propositions soumises par Talai El Houriat, il affirme que l’objectif du parti c’était de mettre dans la mouture «le programme du premier novembre». «Ceci est un principe fondamental pour nous», dit-il avant d’ajouter que le programme comprend également «les aspirations du Hirak».
«C’est en partant de là que nous avons compris que la suite ne peut pas être contradictoire», explique Sedrati pour qui la nouvelle mouture a introduit «pas mal d’avancement sur les libertés individuelles et privées des citoyens, qui, désormais, auront le droit d’exprimer leur avis librement».
Lors d’une session laissée ouverte, le bureau politique, du parti de Abdelkader Saadi, qui tient l’intérim de Talaie El Hourriyet depuis le départ de Ali Benflis, ex-candidat aux présidentielles du 12 décembre 2019, a décidé de participer au référendum du 1er novembre prochain. À l’occasion, le parti a appelé ses militants à « se fier à leur conscience lors du vote, tout en faisant prévaloir l’intérêt suprême du pays ».

Dans un communiqué sanctionnant les travaux de cette réunion Talaie El Hourriyet écrit qu’ « à la lumière des consultations menées à distance par le Parti ayant concerné les structures et les militants de la base du parti, une tendance générale en faveur de la participation au référendum sur la révision constitutionnelle s’est avérée, avec une opinion relative favorable à l’amendement constitutionnel ». Une position consensuelle qui encourage le parti et son instance prééminente de décider de prendre part au prochain rendez-vous référendaire, dont la campagne tout autour poursuit son cours.
B.O.