assad

Syrie : Al-Assad salue la signature de 11 accords «stratégiques» avec l’Iran

Le président syrien, Bachar al-Assad, a salué mardi les résultats de la réunion du Haut comité mixte syro-iranien tenue la veille et couronnée par la signature de 11 accords, dont l’accord de coopération économique et stratégique de longue durée, soulignant que ces accords renforceront la fermeté de Damas et de Téhéran faisant face à «la guerre économique» provoquée par certains pays occidentaux. Le président syrien a examiné mardi avec le premier vice-président de la République islamique iranienne, Eshaq Jahangiri, et la délégation qui l’accompagne, les résultats de la réunion du haut Comité mixte syro-iranien qui s’est déroulée la veille à Damas et les 11 accords conclus au terme de cette rencontre, dont l’accord de coopération économique et stratégique de longue durée, a rapporté l’agence Sana. «Les deux parties ont exprimé leur satisfaction des résultats de la réunion et affirmé la nécessité de poursuivre l’action pour l’exécution rapide des accords conclus», a ajouté l’agence syrienne. Le président al-Assad a affirmé, à l’occasion, que «ces accords et projets de coopération ont une dimension stratégique et constituent un fondement économique solide capable de renforcer la fermeté de la Syrie et l’Iran face à la guerre économique menée contre eux par certains pays occidentaux», a précisé la même source.
Mettant l’accent sur l’importance de l’intensification des efforts conjoints dans cette phase pour faire échouer les tentatives de certains pays visant à affaiblir les deux Nations, al Assad a souligné que «Damas et Téhéran vont continuer à défendre leurs décisions indépendantes et la volonté de leurs peuples, notamment après avoir réussi à éliminer le terrorisme».
De son côté, M. Jahangiri a indiqué que sa visite et la tenue de la réunion du Comité mixte à Damas est «un message au peuple syrien et à la communauté internationale que l’Iran, qui s’était tenue solidaire aux côtés de la Syrie dans la guerre contre le terrorisme, se tiendra aussi à ses côtés dans la phase de la reconstruction du pays». Le premier vice-président iranien a relevé que «les succès réalisés par la Syrie dans la lutte contre le terrorisme avaient contribué à éviter la propagation de ce phénomène dans d’autres pays».
Le président al-Assad et le responsable iranien ont réitéré que les «relations solides et enracinées entre les deux pays avaient constitué durant ces derniers années un facteur de force pour les deux peuples», mettant l’accent sur la nécessité de «poursuivre cet effort pour développer leurs économies et éliminer tous les obstacles qui entravent le développement de la coopération bilatérale». Les accords conclus entre la Syrie et l’Iran interviennent dans un contexte favorable marqué par le retour de la stabilité en Syrie, alors que d’intenses efforts son menés pour relancer l’économie du pays à travers la multiplication des projets d’investissements et de reconstruction du pays.
Les accords signés lundi concernent notamment la réhabilitation de certaines infrastructures, à l’instar des ports de Tartous et de Lattaquié, mais aussi la construction d’une grande centrale électrique d’une capacité de 540 mégawatts.
En août dernier, l’Iran et la Syrie avaient signé un accord de coopération militaire, devant permettre de renforcer les capacités défensives syriennes face aux tentatives extérieures d’atteinte à son intégrité territoriale et à la destruction des infrastructures publiques du pays.