Logements LPA

SOUSCRIPTEURS LPA : Les bénéficiaires connus en mars 2021

Alors que les inscriptions en ligne au LPA pour la wilaya d’Alger s’étaient déroulées le mois d’octobre 2019, les demandeurs de cette formule de logement doivent attendre quelques mois de plus pour savoir s’ils ont été retenus ou pas. C’est ce qu’a fait savoir jeudi le wali d’Alger, Youcef Cherfa, précisant que les listes finales des bénéficiaires à travers les communes de la wilaya seront dévoilées en mars 2021. Selon Youcef Cherfa, les 10.300 unités LPA prévues seront réparties entre les communes de la wilaya au cours du premier trimestre de 2021. Les quotas seront répartis entre les communes en fonction du pourcentage de souscripteurs LPA dans chacune d’entre elles, a-t-il expliqué, ajoutant que les communes connaîtront leurs quotas respectifs début 2021, ce qui leur permettra d’établir les listes de bénéficiaires avant la fin du premier trimestre. Le wali d’Alger a en outre indiqué que sur les 262 000 inscrits au programme de logements promotionnels aidés sur le site électronique ouvert à cet effet, plus de 80 000 ont été écartés car ne remplissant pas les conditions. Par conséquent, la liste finale compte 180 000 souscripteurs LPA, a-t-il précisé. À une question sur le sort des citoyens inscrits dans le cadre de la formule du logement participatif sachant que les programmes des OPGI en cours de réalisation concernent les citoyens inscrits jusqu’en 2010, Cherfa a assuré que cette catégorie sera prise en compte à condition que les concernés soient inscrits sur les listes LPA via le site électronique. Il est important de rappeler que pour bénéficier d’un logement LPA le demandeur doit justifier d’un revenu mensuel inférieur ou égal à 6 fois le salaire national minimum garantie (SNMG) augmenté le cas échéant par celui du conjoint. Il ne doit pas posséder, en toute propriété un bien immobilier à usage d’habitation,  ne pas être propriétaire d’un terrain à bâtir, et  ne pas avoir bénéficié de la cession d’un logement du patrimoine public ou d’une aide de l’État dans le cadre de l’achat, de la construction ou de l’aménagement d’un logement. À rappeler également que les inscriptions en ligne pour les demandes LPA dans la wilaya d’Alger s’étaient déroulées tout au long du mois d’octobre 2019. Toutefois, le manque de foncier dans la capitale a fait que le lancement des projets de construction soit retardé.
Ania Nait Chalal

AADL 2013
Les souscripteurs choisiront les sites à partir de ce lundi
Les demandeurs de logements AADL, inscrits à cette formule en 2013, pourront enfin choisir leur site à compter de ce lundi 30 novembre et ce via le site web de l’agence. Selon le directeur général de l’Aadl, Tarek Belaribi, 15 sites répartis dans 4 wilayas ont été consacrés aux souscripteurs concernés par cette opération. Il s’agit d’un site dans chacune des wilayas de Blida, Tipasa et Boumerdès, ainsi que 12 sites dans la capitale, qui sont à El Harrach, Reghaia, Bordj El Bahri, Gué de Constantine, Birtouta, Khraicia, Draria, El Achour, Douéra, Aïn Benian, Zéralda et Sidi Abdellah. Selon le DG de l’AADL, le déficit foncier a atteint, dans le cadre des programmes AADL, 6 800 hectares, au 31 décembre 2019, une assiette foncière à même de contenir plus de 65 000 unités de logement. Ce déficit a été rattrapé, a-t-il soutenu. Belaribi a fait état du lancement des travaux de réalisation de 13 300 logements de type location-vente sur un site de 107 hectares dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah, regroupant 6 cités, sur un total de 44 000 unités dont les travaux de réalisation ont été lancés récemment. Plus de 50 milliards DA ont été consacrés par l’État à la réalisation de ce dernier programme et au financement des projets d’aménagement extérieur, a-t-il souligné. Les nouvelles cités seront dotées de postes de police et d’établissements éducatifs, a-t-il poursuivi, citant la réalisation prévue de 3 structures publiques entre complexes éducatifs, centres de santé, postes de police, mosquées et autres.

Ania Nch