SAharap2

SOLIDAIRES AVEC LES SAHRAOUIS : La Grande Marche pour la liberté arrive à Madrid

Les colonnes de milliers de marcheurs venus de toutes les régions d’Espagne et formant la grande Marche pour la liberté du peuple sahraoui, sont arrivées hier à Madrid.

Le point d’orgue de cette grande marche sans précédent en Espagne depuis le début du conflit du Sahara occidental et son occupation coloniale par le Maroc sera marqué ce samedi par une grande manifestation qui partira en milieu de journée de la Plaza d’ España vers la Puerta del Sol, au cœur de la capitale espagnole pour le meeting auquel participeront différentes personnalités du monde de la politique et de la culture. Le manifeste final de cet évènement qui s’est déroulé depuis plus d’un mois sera présenté à cette occasion.
Cette grande marche, la première du genre, a commencé à Cadix au sud de l’Espagne le 15 avril et a parcouru toute l’Espagne pour défendre le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. La Marche, , a trois objectifs fondamentaux :
1.- La « Marche pour la liberté » est née de la logique de l’action directe non-violente pour revendiquer et donner de la visibilité à la lutte du peuple sahraoui et, ainsi, sensibiliser les différents groupes politiques et, surtout, la citoyenneté , de la situation d’urgence vécue par la population sahraouie, qui recherche la paix depuis plus de quarante ans et est contrainte d’exercer à nouveau une légitime défense contre l’agression armée flagrante des Forces armées marocaines contre le peuple sahraoui dans les territoires sahraouis occupés .
2.-Les marcheurs soulignent que face à une   situation aussi grave, il est de leur « devoir de dénoncer la violation constante des droits de l’homme par l’appareil répressif marocain qui occupe le Sahara occidental et d’exiger l’intervention immédiate du gouvernement espagnol en tant que partie responsable dans la situation politique du Sahara occidental. »
Les objectifs de la grande marche est de dénoncer « l’occupation génocidaire marocaine, le pillage des ressources naturelles du peuple sahraoui et les violations des droits de l’Homme dans les territoires Occupés du Sahara occidental. »
Les marcheurs espagnols « exigent de l’ONU, de l’Union européenne et du gouvernement espagnol qu’ils achèvent le processus de décolonisation au Sahara occidental »,  et « mettent fin à l’impunité avec laquelle le Maroc viole constamment le droit international. »
M. Bendib