PH. COCAINE

SECONDE PLUS IMPORTANTE PRISE OPÉRÉE EN MOINS D’UN AN : 300 kilos de cocaïne saisis par les Commandos de l’ANP à Skikda

Une quantité de plus de trois quintaux de cocaïne, soit 300 kilos et 712 grammes, plus précisément, a été saisie, vendredi à Skikda, par un détachement de Commandos de la Marine de l’Armée nationale populaire, apprend, hier, le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée et suite à une patrouille près de la zone industrielle de Skikda, un détachement de Commandos Marine, relevant de la Façade maritime Est/ 5°RM, a découvert dans la soirée du vendredi 25 janvier 2019, une énorme quantité de cocaïne estimée à trois (03) quintaux et sept cents douze(712) grammes enfouie dans 11 sacs à dos», précise l’Institution sécuritaire qui renvoie, de ses termes, à une deuxième opération, plus ou moins du même calibre, opérée avec succès sur les côtes de la wilaya de Skikda.
Sur des photos rattachées au communiqué faisant état de cette opération de succès, rendue possible par des éléments d’élite de la Marine nationale, on pouvait distinguer la quantité faramineuse de cette substance psycho-tropique. Alertée de l’existence de sacs suspects flottant sur le large des côtes de Skikda, la Marine nationale a pris les choses en main et a procédé, illico, à une saisie qui est la deuxième du genre en l’espace de moins d’une année. Le 29 mai 2018 en effet, une opération sécuritaire impliquant la Gendarmerie, les Garde-côtes et les Douanes nationales ont intercepté un bateau, au port d’Oran, à l’intérieur duquel était confinée une quantité record de 701 kilogrammes de cocaïne.
Comme rappelé d’ailleurs par le MDN, «cette nouvelle opération qualitative, après la précédente opération effectuée par les Garde-côtes relevant de la Façade maritime Ouest à Oran/2°RM et qui avait permis la saisie de plus de 07 quintaux de cocaïne confirme encore une fois de la haute vigilance des éléments de l’Armée nationale populaire et leur détermination à déjouer toutes tentatives d’inonder notre pays par ces substances toxiques».
Farid G.