Saisie de 2 276 capsules de médicaments détournés de leur usage à Constantine

Les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de la sûreté de wilaya de Constantine ont saisi 2 276 capsules de médicaments détournés à des fins de psychotropes, a-t-on appris lundi, auprès de ce corps de sécurité. L’enquête a démarré suite à des informations faisant état de détournement de médicaments à des fins de psychotropes et la conclusion d’un marché de vente d’une quantité importante de médicaments, a précisé la même source, détaillant que les investigations approfondies ont permis, dans un premier temps, d’identifier les deux véhicules utilisés dans cette transaction et par la suite le lieu où se déroulera l’opération. Une souricière a été tendue permettant d’arrêter en flagrant délit, au niveau de la zone industrielle Palma, les membres du réseau de ce trafic, au nombre de cinq (5) individus âgés entre 24 et 28 ans, a indiqué la même source, relevant que la fouille d’un des véhicules a permis la saisie de 2220 capsules de médicaments antiépileptiques et anxiolytiques et dans l’autre une somme d’argent. La perquisition des domiciles des individus arrêtés a également permis la saisie, entre autres, de 10 capsules et 46 comprimés de traitement des manifestations anxieuses sévères, a-t-on relevé de source sécuritaire. Un dossier juridique a été établi à l’encontre des mis en cause qui ont été présentés devant les instances judiciaires pour « association de malfaiteurs », « transport, distribution et vente de produits pharmaceutiques sans autorisation », a-t-on indiqué.

Le nouveau P/APC de Sidi Bel-Abbès installé dans ses fonctions
Le nouveau président d’APC de Sidi Bel-Abbès, Fetheddine Samoud a été installé, dimanche, dans ses nouvelles fonctions en remplacement du président démissionnaire, Toufik Adda Boudjelal. A cette occasion, Fetheddine Samoud a déclaré, devant les élus et représentants de l’administration locale, qu’il œuvrera à relancer les projets élaborés dans le cadre de l’important programme de l’APC et à impulser une nouvelle dynamique à la réalisation des actions de développement et à améliorer les conditions de vie du citoyen. En outre, il a appelé à la conjugaison des efforts avec les élus locaux, les citoyens et les présidents des comités de quartiers pour redynamiser les opérations de développement. L’ex P/APC de Sidi Bel-Abbès, Toufik Adda Boudjelal a présenté sa démission de son poste jeudi dernier à la demande des élus de cette assemblée.

Un réseau spécialisé dans le vol et l’escroquerie, par le biais de Facebook, démantelé à Oran
Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya d’Oran ont démantelé un réseau de sept individus qui se sont spécialisés dans le vol, l’escroquerie et l’injure, les mis en cause recouraient au réseau de Facebook pour attirer leurs victimes, a-t-on appris dimanche de ce corps de sécurité. L’enquête a été déclenchée suite à la plainte de deux personnes originaires de Tizi-Ouzou, victime de vol et d’escroquerie. Celles-ci sont entrées en contact par le biais d’Internet avec un individu résidant dans la commune de Hassi Bounif, qui s’est présentait comme un entrepreneur à la recherche de peintres et de menuisiers. Les victimes, ouvriers dans ces deux domaines, devaient faire chacun un apport financier de 250000 DA pour l’achat du matériel et le lancement des travaux. Elles se sont déplacées à Oran pour rencontrer trois individus qui leur ont subtilisé 500 000 DA et deux téléphones portables sous la menace d’armes blanches. Menottées, elles furent ensuite abandonnées dans un endroit désert, a-t-on précisé. Les enquêteurs de la Gendarmerie nationale ont réussi, au début de ce mois, à identifier les trois mis en cause qui ont reconnu les faits et divulguer l’identité de quatre autres complices, impliqués dans plusieurs affaires similaires, selon la même source. Les sept prévenus ont été déférés devant le procureur de la République près le tribunal de Gdyel qui les a placé en détention provisoire. La brigade territoriale de la GN de Hassi Bounif poursuit l’enquête sur cette affaire, a-t-on précisé.

Coupure d’électricité prévue pour aujourd’hui à Sidi Moussa et à Baraki (Alger)
Une coupure de l’alimentation en électricité surviendra mardi 10 décembre dans les communes de Sidi Moussa et Baraki (Alger) à partir de 07h jusqu’à 12h, a indiqué dimanche un communiqué de la Direction de distribution de électricité et du gaz de Gué de Constantine. Cette coupure surviendra dans le cadre des travaux au niveau de la ligne haute tension 60kv, a expliqué le communiqué. Les localités qui seront touchées par cette coupure dans les commune de Sidi Moussa et Baraki sont Haouch Meriem, Haouch Hamza, Hai Dhimet, Haouch Lamirette et domaine Si Djaâfar. Pour toute information, la Direction de Distribution de Gué de Constantine met à la disposition de sa clientèle le numéro 33 03, joignable 24h/24 et 7j /7.

Ouargla : cinq ans de prison ferme pour tentative d’homicide volontaire
Une peine de cinq ans de prison ferme a été prononcée dimanche par le tribunal criminel d’Ouargla à l’encontre du nommé B. Khaled (24 ans) pour tentative d’homicide volontaire.
L’affaire remonte, selon l’arrêt de renvoi, au mois de mars 2018, lorsque le mis en cause, originaire d’Ouargla, a contacté par téléphone la victime B. Khemis, un cousin et voisin, lui demandant de se présenter en urgence pour une affaire personnelle. Aussitôt rejoint par la victime, B. Khaled lui a porté des coups à l’arme blanche au niveau de l’abdomen, lui causant des blessures ayant nécessité des sutures, et ce pour venger une prétendue agression de son petit frère.
Le ministère public a requis dans cette affaire une peine de 20 ans de prison ferme. La session du tribunal criminel d’appel d’Ouargla s’est ouverte dimanche avec, à son ordre du jour, 120 affaires impliquant 228 personnes.

Le procès de l’ancien président de l’ES Sétif Hassan Hammar programmé le 24 décembre
Le procès de l’ancien président de l’ES Sétif, Hassan Hammar, dans l’affaire où il avait été préalablement condamné à trois (3) ans de prison ferme, a été programmé pour le 24 décembre en cours, a indiqué mercredi son avocat, Me Ahmed Chelli. L’avocat de l’ancien président de l’ES Sétif a affirmé, à ce propos, à l’APS que le procès de son client dans l’affaire dans laquelle il avait été condamné à 3 ans d’emprisonnement ferme pour «faux, usage de faux et abus de confiance», et arrêté depuis, a été «programmé le 24 décembre après avoir fait appel du verdict rendu par le tribunal de Sétif devant les instances compétentes». Pour rappel, Hassan Hammar est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpations dans une affaire de corruption et d’escroquerie liée à la coopérative immobilière «Oum El Hayet», dont deux parcelles de terrain octroyés après sa création ont été réparties entre les bénéficiaires qui ont vu par la suite leurs superficies diminuer pour être réparties entre de nouveaux bénéficiaires. Par ailleurs, un autre procès du même prévenu pour motif de «trahison» et «détournement de fonds privés» a été, pour sa part, programmé le 29 décembre, a ajouté l’avocat de la défense, rappelant que Hassan Hammar a été préalablement condamné à 5 ans d’emprisonnement dans cette affaire. Selon le même avocat, l’ancien président de l’ES Sétif a été relaxé par le tribunal de Sétif dans une autre affaire «d’abus de confiance», refusant toutefois de fournir des éclaircissements à ce sujet.

2 morts et 15 blessés sur les routes en 24 heures
Deux personnes sont mortes et 15 autres ont été blessées dans quatre accidents de la route, survenus à travers le territoire national durant les dernières 24 heures, selon un bilan rendu public lundi par les services de la Protection civile. Durant la même période, les unités de la Protection civile sont intervenues pour prodiguer des soins de première urgence à trois personnes incommodées par l’inhalation de monoxyde de carbone à l’intérieur de leur domicile dans la commune d’Aïn Turk, wilaya de Bouira, précise la Protection civile, alors que deux autres personnes d’une même famille sont décédées à Naciria, wilaya de Boumerdès, suite à l’inhalation du monoxyde de carbone. Par ailleurs, les services de la Protection civile sont intervenus pour l’extinction de quatre incendies urbains et divers aux niveaux des wilayas d’Alger, Bordj Bou Arreridj, Oran et Skikda, ajoute la même source.