Abdelkhalek Sayouda

RETARD ACCUSE PAR LE PROJET DU PÔLE UNIVERSITAIRE DE SIDI ABDELLAH : Le wali d’Alger sur le terrain

Lors d’une visite d’inspection dans la circonscription administrative de Sidi Abdellah pour s’enquérir des projets en cours de réalisation, le wali d’Alger Abdelkhalek Sayouda a indiqué que suite au retard accusé dans la réalisation du chantier du nouveau pôle universitaire de la ville Sidi Abdellah (taux d’avancement de 50%), il a instruit « fermement » les entreprises en charge de la réalisation d’accélérer la cadence des travaux, en insistant sur l’impératif de sa réception avant la prochaine rentrée universitaire (septembre 2020). Par ailleurs, le wali d’Alger a fait savoir que le grand pôle sportif en cours de réalisation à Sidi Abdellah sera mis en service en partie au mois de juin prochain. D’un autre côté, les citoyens lui ont rappelé qu’il y a un manque criard en matière de sécurité, à savoir police et gendarmerie, d’éclairage public, de transport en commun, ainsi que d’innombrables petites choses qui améliorent la vie. Une bibliothèque a également été construite mais visiblement les choses peinent à avancer correctement, selon les propos des citoyens. Toujours dans la commune de Mahelma, une école coranique a été lancée, mais les habitants ont encore une fois interpellé le wali sur les déboires qu’ils subissent depuis 2008, date où de vastes travaux ont été lancés pour la construction d’une cité Aadl. Les citoyens de ce petit douar ont précisé que le problème des égouts est des plus catastrophiques. «Nous avons fait appel aux autorités compétentes à maintes reprises. Nous avons exprimé nos nombreux problèmes et pour le moment nous sommes les derniers des derniers», dénoncent les habitants du plateau. Au cours de la visite sur le terrain, des travaux importants, à savoir la réalisation d’une déviation d’un oued constituant un point noir pour le déversement des eaux usées. Non loin des premières cités Aadl de Mahelma, le wali Sayouda a inspecté une zone de viabilisation qui tarde à voir le jour. Concernant le manque flagrant de moyens de transport de et vers les différents quartiers de la nouvelle ville Sidi Abdellah, le wali d’Alger a indiqué qu’une « réunion de coordination sera tenue avec le ministère des Travaux publics et des Transports en vue de l’ouverture de nouvelles lignes, soulignant l’impératif de trouver des solutions urgentes aux problèmes constatés en matière d’éclairage public, d’aménagement des routes et de raccordement au gaz naturel ».S’agissant des préoccupations exprimées aujourd’hui par des citoyens, notamment l’insuffisance de locaux de sûreté à la lumière des nombreuses agressions dont sont victimes les citoyens au niveau des cités de la nouvelle ville, M. Sayouda a assuré que plusieurs structures sécuritaires sont prévues pour garantir la couverture de l’ensemble des cités. Le wali d’Alger, qui était accompagné des autorités locales, a inspecté le projet de l’Ecole supérieure de management et des travaux publics et donné le coup d’envoi des travaux de réhabilitation de la route reliant l’hôpital de Zéralda à la nouvelle ville Sidi Abdellah ainsi que de nouveaux projets dans le secteur des travaux publics, de l’hydraulique, de la jeunesse, des sports et de la santé avant d’inaugurer plusieurs structures éducatives.
Yousra Hamedi