Formation professionnelle

RENTRÉE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE : Des sections d’excellence introduites dans plusieurs métiers

Le coup d’envoi de la rentrée de la formation professionnelle, session d’octobre 2021 a été donné hier depuis Timimoun par le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi. Le ministre a salué, à cette occasion, les efforts déployés par les travailleurs du secteur pour assurer de bonnes conditions de déroulement de la nouvelle année de la formation, en cette conjoncture exceptionnelle imposée par la pandémie de Covid-19. Cette rentrée coïncide, a-t-il ajouté, avec l’adoption, par les deux Chambres du Parlement, du plan du Gouvernement qui prévoit une amélioration de la qualité de la formation et de l’enseignement professionnels à travers une mise en adéquation de la formation aux exigences et besoins du secteur économique. Le ministre a évoqué, en outre, l’introduction de sections d’excellence dans les métiers de la construction, l’agriculture, l’industrie et les technologies de l’information et de la communication, en plus de consolider les mécanismes de concertation intersectorielle en vue d’accroître l’employabilité et de développer la formation professionnelle continue.   Pas moins de 660 000 stagiaires et apprentis, tous modes de formation confondus, dont 200 000 nouveaux stagiaires, sont attendus dans les établissements de la formation professionnelle, pour cette rentrée, à travers le territoire national, dans le respect des mesures sanitaires de prévention de la pandémie de Covid-19. Parmi les 321 729 nouvelles places pédagogiques offertes, dans les différents modes et dispositifs de formation, le secteur a prévu notamment 81 042 places pour les formations en présentiel, 112.102 pour l’apprentissage et 3 514 places pédagogiques pour la formation à distance, en plus de 2 000 places concernant l’enseignement professionnel. Le secteur a également prévu 18 766 nouvelles places pédagogiques en cours du soir, 5772 places destinées à la formation en milieu rural, 10 404 autres en formation par passerelles, 21 874 places pour la formation des femmes au foyer et 490 autres dans le cadre du dispositif d’alphabétisation-qualification, outre 25 616 places pédagogiques offertes au niveau des établissements privés agréés. S’agissant des formations destinées à la catégorie des handicapés, le secteur offre 638 places pédagogiques dans les centres de la formation professionnelle des handicapés physiques. Sur un total de 321 729 nouvelles places pédagogiques, 227 534 places seront en formation diplômante et 94 195 places en formation qualifiante.
Ania NCH