Pompe à essence

QUAND LA RUMEUR FABRIQUE UNE FAUSSE PENURIE DE CARBURANTS : Rush sur les stations-service

L’information a pris cours depuis mardi soir quant à une supposée pénurie qu’aller induire une fermeture des stations-service. Le ouï-dire, passé entre voisins immédiats, amis ou collègues, a gagné en ampleur. A tel enseigne qu’il devient une rumeur publique. Sur les réseaux sociaux, c’est la panique et les automobilistes se font passer le mot.
Pendant ce temps, ni les services du ministère de l’Energie, et ni encore moins l’entreprise Naftal, filiale de Sonatrach, n’ont jugé utile de réagir. Il fallait attendre l’après-midi de la journée d’hier pour que ces entités évacuent, à coup de communiqués, la véracité de cette rumeur. Peine perdue, puisque partout à travers le pays, les stations-service sont prises d’assaut.
A cette pénurie imaginaire s’ajoute le risque du Coronavirus dont le péril n’est pas loin, à voir les rassemblements provoqués par les citoyens sur les lieux. En effet, l’exemple vient d’un père de famille. Boualem, employé à Alger-centre et résidant dans la wilaya de Médéa, s’apprêtait à démarrer son véhicule avant de nous adresser la parole. Il aller partir faire le plein  chez le pompiste le plus proche des environs. » Interrogé sur le motif d’urgence, il répond : « Je risque de me retrouver à court d’essence alors que je dois faire le double de la navette Alger-Médéa. On parle de fermeture des stations-service, donc je dois prendre mes précautions. » Beaucoup comme notre interlocuteur, à l’image de ce chauffeur qui s’en est déjà approvisionné la veille selon son témoignage, ont passé la journée d’hier à faire la queue devant les « pompes » à carburants.
Ainsi, après les fausses pénuries provoquées sur la semoule, le lait et le pain, place à la rumeur qui aller fermer les stations-service. Au moment où le citoyen est appelé à respecter strictement les consignes de confinement, on encourage les gens à recourir aux traditionnelles files indiennes avec tous les risques de contamination que cela pourrait causer. Durant toute la journée d’hier, les stations-services sont prises d’assaut par les automobilistes. A Alger-centre, en particulier, mais aussi à travers les wilayas du centre du pays comme peuvent en témoigner photos et vidéos sur les réseaux sociaux, des chaines interminables de véhicules, les uns collés aux autres, sont observées devant le pompiste qui ne comprenait rien à cette ruée.
Alors que la conjoncture actuelle, marquée de l’épidémie du Coronavirus, prête à toutes les spéculations, ne fallait-il pas réagir à temps, au moment voulu, pour évacuer la rumeur et rassurer le citoyen quant à la disponibilité des carburants ? Car, aussi soit-elle l’assurance donnée aux consommateurs algériens, lorsque celle-ci arrive une fois le coup est parti, sera nulle et non avenue. Surtout en cette période sensible où les citoyens sont appelés à rester chez soi au risque de choper et ou de faire circuler le virus mortel.

La réaction tardive de Naftal
Parfois, il serait trop tard même lorsqu’il s’agit de bien faire. Car, lorsqu’on est en face d’une question d’intérêt public, l’autorité ou le responsable qui, plus est sont interpellés, doivent réagir pour mettre à plat toute rumeur et rassurer le public d’une information officielle. Hier, en effet, le groupe Naftal, par le biais de son directeur de communication, Djamel Cherdoud, interrogé par l’APS, exclut toute pénurie ou fermeture des stations-service. Autrement qu’elles demeureront toutes ouvertes à travers le territoire national, à l’exception de « deux stations » à Blida, wilaya déclarée sous confinement général. De plus, un service minimum sera assuré durant la période de couvre-feu (19H – 7H), à Alger comme dans les neuf autres wilayas sous confinement partiel. Comme d’ailleurs le ministère de l’Energie qui réagira « plus tard », Naftal a tenu à démentir les rumeurs au sujet d’une prétendue rupture de l’approvisionnement en carburants. Il s’agit également pour le département de l’Energie de rassurer quant à la poursuite du fonctionnement des stations-service suivant le régime 24h/24 et 7/7 jours.
Farid Guellil