15.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Projets électriques gelés à Ath Laqser (Bouira) : Des villageois interpellent le ministre de l’Énergie

Après avoir tapé sur toutes les portes sans succès les habitants des villages de la commune d’Ath Laqser, sise à une trentaine de kilomètres au sud de Bouira, ont décidé de d’interpeller le ministre de l’Énergie, afin de lever le gel sur les projets liés au raccordement au réseau électrique. Ainsi, les les habitants des villages  Tillioua, Boumnazel, Tigmit, Aherqan, Mellaoua, Ben Daâmache, viennent d’adresser une pétition à Monsieur Mustapha Guitouni, à travers  laquelle ils se disent oubliés et victimes de l’austérité budgétaire. Selon la même correspondance, dont une copie nous a été remise, les plaignants affirment qu’ils sont réduits à s’éclairer à la lueur de la bougie.  » Monsieur le ministre, nous sollicitons votre bienveillance pour mettre un terme à notre calvaire » écrivent les villageois en colère. Pour les requérants, ces projets gelés, sont d’une extrême nécessité, tant ils sont vitaux. Dans la même missive, ces citoyens réclament également le référencement du réseau électrique déjà existant, car selon eux, durant cette période estivale chaleurs, les chutes de tension et autres coupures intempestives du courant, sont quasi quotidiennes.
Plus loin encore les villageois en colère   affirment aussi que leurs localités restent dépourvues en gaz naturel.  » La saison hivernale approche à grands pas et nous sommes toujours sans gaz (…) la bonbonne de gaz butane tend à se rarifier dans nos villages enclavés », soulignent-ils. Contactés, les services de la SDC de Bouira, confirment du bout des lèvres le gel de ces projets, tout en évitant soigneusement d’utiliser ce terme, lui préférant celui d’  » en attente de relance ». Ainsi et selon les dits services, des propositions de projets d’électrification rurale, ont été formulées dans le cadre du plan quinquennal 2015-2019, notamment dans les localités de Tilliouat, Boumnazel et Aherqan. Néanmoins et selon la SDC de Bouira, ces propositions sont toujours en attente. Pour ce qui est des chutes de tension, la chargée de communication auprès de la SDC de Bouira, indiquera que son entreprise fait face aux sempiternelles oppositions de la part de certains citoyens, qui refusent le passage de lignes électriques ou l’implantation de postes maçonnés sur leurs terres. Enfin et s’agissant du raccordement au réseau de gaz naturel, notre interlocutrice affirmera que toutes ces localités sont déjà prises en charge, dans le cadre du plan de développement et de distribution de «Sonelgaz». Pour rappel, le 22 février dernier, le Président directeur général (PDG) de la Société nationale de l’électricité et du gaz Sonelgaz, Mohamed Arkab, a nié, lors de sa visite à Bouira, un quelconque gel qui touche les projets relevant de son secteur, lui préférant le terme de « priorisation » des dits projets. « On a différé des programmes, mais pas gelé », avait-il déclaré. Et de préciser que  ses services« ont effectué une priorisation des projets, par rapport aux disponibilités que nous avons (…) nous avons commencé par des ouvrages qui drainent derrière eux, beaucoup de foyers »,a-t-il expliqué.
Omar Soualah

Related posts

CHU «Abdelkader Hassani» de Sidi Bel-Abbès : Mise en service d’un appareil PCR de dépistage du Covid

courrier

Reconversion à l’énergie solaire : Une vingtaine de communes de Médéa choisies pour un projet pilote

courrier

Ghardaïa : Le tourisme et l’artisanat fortement impactés par la pandémie

courrier

Mila : Production de plus de 588 000 quintaux de pomme de terre

Redaction

Assurances à Blida : Lancement d’un nouveau produit couvrant la culture du colza

courrier

Mila : 4,7 milliards de centimes pour la réhabilitation du parc immobilier

courrier