9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉLA 24

Probable reprise du dialogue inter-libyen, la semaine prochaine : le scénario du pire en l’absence d’un consensus

Soulignant que les consultations menées, le week-end dernier, à Alger, avec les membres du congrès général national libyen, (CGN) ont été « très importantes», le chef de la Mission d’appui des Nations unies pour la Libye, Bernardino Léon a annoncé la reprise probable du dialogue inter-libyen, la semaine prochaine sans de plus amples détails, en soulignant toutefois que sa médiation « veut un accord qui inclut toutes les parties, sans exclure aucune ». La teneur du processus du dialogue inter-libyen n’ayant pas aboutis à la signature du document onusien, par l’ensemble des acteurs libyens, la rencontre d’Alger, réunissant le responsable onusien, Bernardino Léon, avec des représentants du CGN a permis de donner un nouveau souffle à ce processus. « Ces consultations ont pour objet de convaincre ceux qui ne sont pas d’accord avec le processus de sortie de crise » a indiqué Bernardino, au terme de cette rencontre, qui été l’occasion pour ce responsable onusien d’«explorer beaucoup de questions politiques et sécuritaires avec les représentants du CGN» a-t-il précisé. La situation politico-sécuritaire et institutionnelle en Libye, étant préoccupante et inquiétante, le peuple libyen, vit un quotidien infernal, depuis plus de quatre années, rythmé par les bruits des armes et craint l’enracinement du chaos, en l’absence d’un consensus politique entre les acteurs libyens.
Les efforts à consentir par les acteurs libyens sont de mise en vue de prémunir le pays des risques majeurs qui le guettent, dont le pire scénario celui de l’éclatement de la Libye d’Omar El-Mokhtar. Avec l’annonce de la poursuite du processus de dialogue inter-libyen, la responsabilité historique et aussi politique des acteurs libyens impliqués dans ce processus, oblige ces dernier à dépasser leurs divergences au profit de la sauvegarde de l’unité du pays. La situation chaotique prévalant sur l’ensemble des terres libyennes n’a profité, à ce jour, qu’au banditisme de tout genre et à l’irruption et au développement accéléré des actes terroristes barbares. Pour le responsable onusien « le dialogue inter-libyen se poursuit, et on va voir comment on peut dépasser les divergences » entre les parties libyennes. Pour le ministre algérien, des affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, présent au conclave précité, a induié pour sa part qu’il « reste encore des pas à faire » dans le cadre du processus de dialogue interlibyen en précisant pour empêcher la Libye de tomber dans « la spirale de l’inconnu » la situation irréversible de l’ampleur du chaos que le peuple libyen craint de la voire s’enraciner. La solution politique, comprenant la formation d’un gouvernement d’union nationale est à même de prémunir la Libye du pire scénario qui la guette, sur fond des mutations en cours sur la scène internationale et les objectifs escomptés par la mission du groupe terroriste daech, notamment sur la scène arabe, dont celui visant à torpiller les fondements sur lesquels s’érigés les États-Nation. Assistant à la réunion d’Alger, sur le processus du dialogue inter-libyen précitée, le ministre italien des affaires étrangères Paolo Gentiloni a déclaré, pour sa part que la poursuite du processus du dit dialogue «est la conclusion la plus importante » qui a couronné les discussions menés à Alger, par M. Leon avec la délégation libyenne du CGN. Sur le plan sécuritaire cinq soldats des troupes loyales au gouvernement libyen internationalement reconnu ont été tués et dix-huit portés disparus, vendredi dernier, après l’attaque du groupe terroriste daech d’un checkpoint sur une route entre Ajdabiya et Tobrouk.
Karima Bennour

Related posts

Les importations de véhicules en kits constituent une facture croissante : «Un passage obligé» pour arriver à l’industrie auto

courrier

UNE POSITION QUALIFIÉE D’HISTORIQUE PAR LE FRONT POLISARIO : Le Mozambique pour l’autodétermination des Sahraouis

courrier

MOHAMED CHARFI, PRÉSIDENT DE L’ANIE : « Pas de délai butoir pour signer la Constitution »

courrier

Saluant la position « constante et positive » d’Alger sur la situation Libyenne : Ghassan Salamé compte sur Alger pour mener à bien le plan de l’ONU

courrier

SON CONGRÉS EST RENVOYÉ À L’APRÈS PRÉSIDENTIELLE : Le FLN reçoit le feu vert du Président

courrier

Réunion de l’intersyndicale le 5 novembre prochain : Plusieurs propositions à l’ordre du jour

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.