élection

Présidentielle du 12 décembre : Les affiches des candidats quasiment absentes dans les rues

La campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre officiellement lancée hier, cependant, les affiches des cinq candidats en lice sont curieusement absentes. Rien n’indique que le pays est en pleine campagne électorale d’une présidentielle, depuis hier. Une tournée dans la capitale et la wilaya alentour de Boumerdès prouve ce constat : aucune affiche n’est encore collée. Sauf quelques exceptions quand on passe devant les sièges et permanences de ces candidats. En fait, les quelques espaces et panneaux d’affichage installés par les municipalités sont toujours vides, ou sur lesquels sont inscrites les préoccupations des citoyens. Occuper l’espace public devrait être la mission des cinq candidats pendant ces trois semaines de campagne électorale avant le jour “J”. Ce qui est en contraste avec la nature de ce scrutin, censé attirer l’attention nationale et internationale sur les changements d’un pays pivot en Afrique et stratégique, qui est l’Algérie. Est-ce l’État qui n’a pas débloqué les fonds nécessaires pour les candidats pour imprimer et ensuite rémunérer des équipes pour coller ces affiches comme dans le passé? Ou alors, ont-ils opté pour les nouveaux outils de communication et les réseaux sociaux qui semblent de plus en plus intéresser les jeunes et même les plus jeunes, à l’heure de Facebook et de la communication digitale ? ou c’est par rapport au rejet de ce scrutin par une bonne partie de la population, les jours à venir, nous le dirons. Par ailleurs, on peut dire que les candidats se sont investis dans les nouveaux moyens de communication. Chacun d’eux, en effet, anime une page Facebook et pour certains, des comptes Twitter, où ils postent leurs slogans de campagne, des vidéos, images des meetings et autres informations.

Hamid Mecheri

CHANGEMENT DE DIRECTEUR DE CAMPAGNE D’ABDELMADJID TEBBOUNE

Mohamed Amine Messaïd remplace Baâli

Coup de surprise, hier, dans le staff de campagne du candidat Abdelmadjid Tebboune, au premier jour de sa campagne électorale. Hier, l’info de “la démission” de son directeur de campagne, l’ancien diplomate, Abdellah Baâli, a circulé comme un éclair, avant que la direction de campagne de Tebboune n’annonce, le même jour, la désignation de son successeur, Mohamed Amine Messaïd, sans évoquer les raisons de la démission de Baâli. Il est à rappeler que Mohamed Amine Messaïd était directeur de cabinet de Tebboune, alors ministre de l’Habitat et précédemment, chef de cabinet de Sellal. Mohamed Amine Messaïd, qui avait également occupé le poste de président du Holding tourisme, est un ancien cadre du ministère des Finances.

H. M.