Sarkouzy

Premier ancien Président français condamné à de la prison ferme

L’ancien président français, Nicolas Sarkozy, au pouvoir de 2007 à 2012, a été condamné, hier, à trois ans de prison dont un an ferme pour corruption et trafic d’influence, devenant le deuxième chef d’Etat condamné sous la Ve République après Jacques Chirac en 2011. Sarkozy, qui était présent à l’audience dans ce procès de l’affaire dite « des écoutes », n’ira toutefois pas en prison, aucun mandat de dépôt n’ayant été requis, et les peines de moins de deux ans étant systématiquement aménagées en France. Le tribunal correctionnel a estimé qu’un « pacte de corruption » avait été conclu entre l’ex-président, aujourd’hui âgé de 66 ans, son avocat Me Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert, ses deux co-accusés également condamnés à trois ans de prison dont un ferme. Le 8 décembre, le parquet national financier (PNF) avait requis contre Nicolas Sarkozy quatre ans d’emprisonnement dont deux ferme, en estimant que l’image présidentielle avait été « abîmée » par cette affaire aux « effets dévastateurs ». Sarkozy était accusé d’avoir tenté d’obtenir, en 2014, par l’entremise de Me Herzog, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat, dans une procédure concernant la saisie de ses agendas en marge de l’affaire Bettencourt. Des informations qui devaient être délivrées par le magistrat en échange d’un coup de pouce pour un poste de prestige à Monaco. C’est la première fois qu’un ancien président est condamné à de la prison ferme en France. En 2011, Jacques Chirac avait été condamné dans un dossier d’emplois fictifs, mais à deux ans de prison avec sursis.

Le salon « ICT Maghreb » du 15 au 17 mars à Alger
La première édition du Salon international des technologies de l’information et de la communication « ICT Maghreb » se tiendra du 15 au 17 mars prochain au Palais de la culture Moufdi-Zakaria à Alger avec la participation d’une centaine d’exposants nationaux et internationaux dont des start-up activant dans le domaine. Ce salon, destiné aux professionnels et étudiants, ambitionne d’être un « véritable carrefour d’échanges entre les professionnels du secteur IT et les fournisseurs et donneurs d’ordre de premier rang », a indiqué l’organisateur de cet évènement, Ahmed Lahri, directeur de Prolinkom Consulting, lors d’une conférence de presse co-animée avec MM. Ali Nabi et Noureddine Ouadah, respectivement représentants du ministère de la Poste et des Télécommunications, et du ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up.

Djerad félicite les agents de la Protection civile
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a félicité, hier, les agents de la Protection civile, hommes et femmes, à l’occasion de leur Journée mondiale, et leur a exprimé sa gratitude pour ce qu’ils ont donné au pays « avec courage et professionnalisme ».
« À l’occasion de votre Journée mondiale, je tiens à exprimer ma gratitude aux agents de la Protection civile, hommes et femmes, pour ce que vous avez donné au pays avec courage et professionnalisme. Vous avez incarné les valeurs humanitaires en vous mobilisant pour secourir et sauver les vies face à la pandémie Covid-19. Nous n’oublierons jamais vos collègues, morts en martyrs pour sauver les autres.
Leurs noms sont inscrits sur le registre des chouhada du devoir de la Protection civile », a tweeté le Premier ministre.

Algérie-Serbie : cap sur la session de la commission mixte
L’ambassadeur d’Algérie en Serbie, Abdelhamid Chebchoub, a été reçu, hier, en audience à Belgrade, par le ministre serbe des Affaires étrangères, Nikola Selakovic. L’entretien a porté sur le renforcement de la coopération bilatérale et le développement des échanges commerciaux entre les deux pays. À cet effet, les deux parties ont estimé nécessaire de tenir la 21eme session de la commission mixte, au courant de l’année 2021. L’ambassadeur Chebchoub a souligné, à cette occasion, la disponibilité de l’Algérie à soutenir les actions de partenariat entre les entreprises des deux pays et la promotion des investissements. Lors de l’échange de vues sur la situation internationale et régionale, Selakovic a salué la position constante de principe de l’Algérie de soutien à la Serbie sur la question du Kosovo. Chebchoub a fait part au ministre serbe des efforts déployés par la diplomatie algérienne pour promouvoir la paix et la stabilité dans notre région, notamment en Libye et au Mali. Dans ce sillage, Selakovic a salué le rôle actif de l’Algérie dans la région. En ce qui concerne la question du Sahara occidental, Selakovic a souligné l’attachement constant de la Serbie au respect du droit international et à l’application des résolutions pertinentes des Nations unies sur cette question.

Un concours d’accès au résidanat ouvert courant mars
Un concours d’accès au résidanat sera ouvert, à partir de ce mois de mars, aux titulaires du diplôme de docteur en médecine, a annoncé, hier à Médéa, le ministre de l’ESRS, Abdelbaki Benziane. Le département d’Abdelbaki Benziane compte lancer, courant mars, un concours d’accès au résidanat et des instructions fermes ont été données dans ce sens aux différents établissements universitaires concernés et les recteurs des facultés de médecine pour réunir les conditions de préparation de ce concours national », a-t-il indiqué, lors d’une rencontre avec les enseignants et les étudiants de l’université de Médéa. Le ministre a précisé, dans le même sillage, que les candidats admis au concours de recrutement de professeur assistant en sciences médicale, organisé récemment, connaitront, à partir de lundi et mardi, leurs lieux d’affectation, rappelant, par ailleurs, que pas moins de 642.000 candidatures pour le diplôme de doctorat ont été retenue pour prendre part aux concours, programmés entre fin février et début avril prochain.

Le roman algérien bien coté dans le monde arabe
Trois romans algériens « Tir ellil » d’Amara Lakhous,  » Aïn Hammurabi » d’Abdelatif Ould Abdallah et « Jim » de Sarah El Nems, ont été retenus sur la longlist du Prix international du Roman arabe (Arab Booker Prize 2021), qui comprend 16 romans, ont dévoilé, hier, les organisateurs de cet évènement littéraire. Les romans algériens  » Tir ellil » (Editions Hibr) d’Amara Lakhous, « Aïn Hammurabi » (Editions Dar Mimi) d’Abdelatif Ould Abdallah et « Jim » (Editions Dar Al Adab) de Sarah El Nems, sont en lice, après avoir été retenus sur la longlist du Prix international du Roman arabe (Arab Booker Prize) session 2021 qui comprend 16 autres romans, entre autres, « Al Ichitiaq Lil Jara » de Habib El Salmi (Tunisie), « Fakiha Lilghourbane » d’Ahmed Ezzine (Yémen) et « Oulab El Raghba » d’Abbas Baydhoun (Liban). L’annonce du choix des titres pour la shortlist du prix devra être faite par le jury présidé par le poète libanais, Chawki Bazigh.
Le roman lauréat du Prix international du roman dans sa 14e édition (50.000 USD) sera dévoilé le 25 mai prochain. Le romancier Abdelouahab Aissaoui, avait remporté le prix Booker de l’édition 2020, pour son roman « Eddiwan El Isbarti »

Paramédical : 10 000 postes pédagogiques ouverts
Le directeur de la formation au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Toufik Amrani a fait état de « l’ouverture de 10.000 postes pédagogiques pour les paramédicaux », à pourvoir dans le cadre d’un concours national pour l’accès à trois spécialités d’aides médicales.
« Les dix mille (10.000) postes budgétaires ouverts par la Fonction publique pour les candidats justifiant d’un niveau scolaire de la troisième année secondaire, concernent les aides-soignants généraux, les assistants fauteuil dentaire et les auxiliaires en puériculture », a précisé l’APS le même responsable, indiquant que cette opération s’inscrit dans le cadre du plan élaboré par le ministère après l’ouverture des inscriptions, le 4 février dernier via la plateforme numérique qui a été créée dans le but d’assurer la décentralisation et de faciliter la procédure pour les citoyens ».