9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

NOUVELLES ANNONCES DE ZEGHDAR SUR LE TAUX D’INTÉGRATION DANS LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : « Atteindre 40% dans un délai de 5 ans »

Intervenant en marge de la 7ème édition du Salon international de la sous-traitance (ALGEST 2022), le ministre de l’industrie, Ahmed Zeghdar, a réitéré la volonté de l’Etat de créer une véritable industrie automobile » en vue d’atteindre un taux d’intégration de 40% dans les cinq années qui suivront le lancement de l’industrie du montage automobile ».

Dans son discours, le MI a souligné entre autres que cette stratégie sera basée sur « un partenariat gagnant-gagnant avec les constructeurs étrangers, grâce à la mobilisation des capacités et les compétences disponibles au niveau national, ou dans des partenariats étrangers, sous réserve de transfert de technologie ». Concernant l’activité de la sous-traitance, Zeghdar a indiqué qu’elle « s’inscrit selon les objectifs du ministère, à savoir le développement du secteur industriel », précisant au passage que l’industrie en Algérie contribue actuellement au PIB de « 6 % à hauteur de 10 à 15%  ». Selon le ministre, cette démarche permettra « d’intégrer localement le développement de la sous-traitance, afin de valoriser les ressources locales, ainsi que la substitution aux importations et l’orientation vers l’exportation », ajoutant que la sous-traitance dans le secteur industriel « constitue un axe fondamental dans la politique adoptée pour le développement des secteurs industriels », et que « la tutelle aspire à travailler sur deux axes principaux, à savoir la création d’une base de sous-traitants pour assurer le développement effectif du secteur industriel, ainsi que le soutien de l’intégration des capacités nationales afin d’assurer la substitution des importations et de permettre l’exportation des produits des manutentionnaires locaux ».

« La publication du cahier des charges, dans les prochaines heures…», selon Mustapha Zebdi
Dans la foulée, toujours concernant les nouveautés du dossier automobile, le président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), Mustapha Zebdi en l’occurence, a annoncé hier que le cahier des charges régissant l’activité d’importation de véhicules neufs ne devrait pas tarder à tomber. C’est du moins ce qu’il a publié sur sa page Facebook, précisant même qu’il s’agit d’une question d’heures. Depuis l’annonce du président de la République Abdelmadjid Tebboune, lequel avait précisé lors de son intervention en conseil de ministres, que la durée accordée à ce dossier était d’une semaine, force est de constater que ce cahier des charges se fait de plus en plus attendre. Certes, le retard accusé peut s’expliquer par les obligations du Sommet arabe, qui coïncidait avec ladite annonce du chef de l’Etat, mais ce délai accordé aux responsables concernés par sa publication a été largement consommé. En attendant, les opérateurs et investisseurs dans le secteur attendent impatiemment le moindre nouveau à cet égard. Autre nouvelle diffusée par Zebdi, celle en rapport avec le lancement de l’industrie automobile en Algérie et la réouverture des unités de production de certaines marques étrangères. Dans son post, le président de l’APOCE a annoncé que l’unité de production de KIA Algérie située à Batna, à savoir l’usine « Gloviz », serait incessamment opérationnelle.
Hamid Si Ahmed

Related posts

Agriculture : Abdelkader Bouazghi veille sur le développement du secteur

courrier

La mobilisation mondiale ne faiblit pas : Les appels à l’arrêt de la guerre acculent les responsables occidentaux

courrier

16 ÉLÈVES BLESSÉS À AÏN DEFLA : La rentrée scolaire émaillée par un accident de bus

courrier

L’AFRICANITÉ AU RENDEZ-VOUS DU LIVRE D’ALGER : Un programme singulièrement culturel au 24e SILA

courrier

ARPT : retrait de certificats d’enregistrement à 11 opérateurs postaux

courrier

Des conclaves sur l’Accord malien, à Alger, depuis hier : l’évaluation des étapes à la loupe

courrier