Nouveau cahier des charges sur l’activité des concessionnaires automobiles : Bouchouareb intransigeant

Le cahier des charges sur l’activité des concessionnaires automobiles sera publié mercredi dans le Journal officiel. Abdessalem Bouchouareb a nié tout recul ou renoncement des pouvoirs publics à certaines mesures contenues dans ce cahier des charges.

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, a démenti les informations rapportées par la presse nationale et selon lesquelles son département a fait marche arrière concernant certaines dispositions contenues dans le cahier des charges sur l’activité des concessionnaires automobiles. Aucune disposition n’a été modifiée ni retirée de ce cahier des charges.
Les véhicules neufs qui seront importés par les concessionnaires automobiles doivent être dotés des équipements de sécurité tel qu’il est stipulé dans le cahier des charges, a-t-il tranché. S’exprimant, hier, en marge de l’ouverture de la troisième édition du Salon national inverse de la sous-traitance (Sanist 2015) qui s’est tenue à la Safex des Pins Maritimes, Abdessalem Bouchouareb a fait savoir que le cahier des charges sur l’activité des concessionnaires automobiles sera publié dans deux jours (mercredi, ndlr) dans le Journal officiel.
Le ministre de l’Industrie a rappelé l’introduction dans ce cahier des charges d’une disposition liée à la conformité des véhicules importés par les concessionnaires automobiles. Le ministre de l’Industrie et des Mines a même dépêché des équipes d’ingénieurs de son département au niveau des ports de Djendjen (Jijel) et de Mostaganem pour vérifier la mise en conformité des véhicules importés aux dispositions de ce cahier des charges.
Le ministre de l’Industrie a également expliqué la cacophonie qui règne chez les concessionnaires automobiles par la nouveauté du cahier des charges. Pour lui, c’est tout à fait normal qu’il y ait une période de flottement en attendant, a-t-il dit, que les choses se stabilisent.
Il a estimé que tout rentrera dans l’ordre dans 15 jours après la mise en œuvre de ce cahier des charges. Maintenant que le marché du véhicule neuf est régulé par ce nouveau cahier des charges, Abdessalem Bouchouareb se penche avec son homologue du Commerce sur la régulation du marché de véhicules d’occasions. Le ministre de l’Industrie a fait savoir que l’autorisation de la reprise de véhicule d’occasion sera accordée aux concessionnaires automobiles dans le cadre de la régulation du marché de véhicules d’occasions. Par ailleurs, Abdessalem Bouchouareb a indiqué que le projet d’amendement du code de l’investissement sera soumis au gouvernement la semaine prochaine pour approbation avant d’être présenté ensuite au Parlement. La nouvelle mouture du code de l’investissement, a souligné le ministre, devra inclure des facilitations pour encourager les investissements à même de contribuer à l’amélioration du climat des affaires. Le texte, rappelle-t-on, porte sur quatre (4) volets essentiels relatifs, respectivement, à la simplification des procédures, à l’adéquation entre le système d’incitations et la politique économique, à l’ajustement du cadre de régulation des investissements directs étrangers (IDE) et à la révision du statut et des missions de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI)
Hacène Naït Amara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>