NABIL YAHIAOUI

NABIL YAHIAOUI, CHARGÉ DE COMMUNICATION DE TAJ, AU COURRIER D’ALGÉRIE : «Les partis de l’alliance n’ont pas décliné l’appel de Bedoui pour former son gouvernement»

Au moment où les partis de l’alliance présidentielle sont secoués par l’impact du mouvement populaire pacifique, notamment avec les dernières sorties, du porte-parole du RND, du responsable du parti FLN outre les déclarations de soutien de ces derniers à la mobilisation citoyenne, le parti d’Amar Ghoul, TAJ nous a affirmé hier qu’il «reste fidèle au chef de l’État» notamment à travers son «soutien à la feuille de route annoncée par le Président, appelant à accélérer l’organisation de la conférence nationale» selon les propos de Nabil Yahiaoui responsable de la communication de TAJ. Contacté par nos soins, hier, pour connaître davantage sur la lecture du parti Taj, sur les derniers évènements survenus chez ses partenaires, RND, FLN, MPA, Nabil Yahiaoui, a réaffirmé la position de sa formation politique en faveur de la feuille de route du Président et de la tenue de la conférence nationale inclusive à laquelle a fait appel le chef de l’État le 11 mars dernier. «TAJ reste fidèle au Président» nous dit-il, en précisant que «le parti croit que c’est l’homme de la situation actuelle et que la conférence nationale est la seule voie de solution pour sortir le pays de la crise qui le traverse», selon lui. Ce qui l’amène à dire, plus loin, que la posture de Taj en question n’est pas en contradiction avec les revendications exprimées par le mouvement populaire citoyen, depuis le 22 février dernier. Pour Nabil Yahiaoui, «la position de TAJ  ne veut pas dire que notre parti est contre les revendications du peuple, bien au contraire» précise-t-il, on est pour le changement, poursuit-il «pour aller vers la 2ème République et aussi pour le départ du système en place» affirme-t-il. Déclarations du responsable de TAJ qui vont à contre sens de ce que le mouvement populaire pacifique exige depuis le début de la contestation ; à savoir : le changement du système politique en place et le départ de ses symboles. Le chargé de la communication du parti d’Amar Ghoul a indiqué hier, qu’aucune formation politique, (RND, FLN, TAJ et MPA) « n’a décliné l’appel du Premier ministre Nourredine Bedoui, dans ses consultations pour la formation de son gouvernement» nous a affirmé, hier, Yahiaoui.
Pour ce responsable au parti TAJ, la seule solution à la crise politique que vit le pays, « c’est d’adapter la feuille de route du président Bouteflika», puisque, selon lui, «aucune feuille de route n’a été proposée jusqu’à maintenant de la part des représentants du peuple, des partis de l’opposition et des organisations de la société civile». Et en l’absence d’une autre feuille de route, autre que celle du chef de l’État, dont fait part notre interlocuteur, pour ce dernier «La conférence nationale inclusive constitue le cadre idoine pour un dialogue sérieux entre l’ensemble des parties» a-t-il souligné, sans exclusion aucune, et ce, poursuit-il, «dans l’objectif d’édifier une Algérie nouvelle à laquelle tout le monde aspire» selon lui.
Réitérant, par la même occasion, son soutien à la démarche du chef de l’État, contenue dans sa feuille de route, Nabil Yahiaoui nous déclare qu’il «n’écarte pas la possibilité de voir son parti (TAJ d’Amar Ghoul :ndlr) changer sa position et de là ses déclarations dans le futur » arguant cette posture dont il fait part, par son expression «aujourd’hui on est sur un agenda, ce qui ne veut pas dire qu’on ne va pas changer de position» nous lance le chargé de communication du parti d’Amar Ghoul, avant de conclure «notre position dépend de l’évolution des évènements ».
Sarah Oubraham