MOB : le coach Amrani démissionnaire

Les Vert et Noir de la Soummam avaient joué leur neuvième match en coupe depuis le début de la saison sportive 2014-2015, avec les six de la saison passée (JSS, CAB, MCO, ASMO, ESS et RCA) et les deux précédentes de la saison actuelle (MCO et JSJ). Malheureusement, ils tombent après huit rencontres sans élimination et cette fois c’était face au NAHD, une équipe volontaire à souhait et qui a tracé comme objectif le trophée que les capés de Bouzidi voulaient coûte que coûte pour cette saison.
En effet, les Béjaouis sont tombés avant-hier sur une équipe solide du Nasria qui s’était déplacé au stade de l’Unité Maghrébine de Béjaïa dans la peau d’une équipe qui a visé seulement la qualification et rien que ça. Les Sang et Or savent aussi que le MOB qui revenait d’un long voyage au Ghana où les camarades de Benali avaient joué le match aller du tour préliminaire ne pouvait pas suivre le rythme effréné, d’où des matches successifs. On l’a bien dit que le Mouloudia de Béjaïa allait trouver des difficultés pour s’adapter à ce rythme qui n’est pas le sien et le résultat est là, puisque le club est éliminé actuellement de Dame coupe, avec un premier objectif de la saison en cours qui part en fumée. Bien sûr, on ne gagne pas à tous les coups, et comme on dit en Kabyle «Mantchi Koulass timmegriwine/Ce n’est pas la fête tous les jours.». Avec cette élimination, les Crabes vont se concentrer sur le championnat et le match retour de la ligue des champions. La déception de l’élimination est là, on trouve toujours des boucs-émissaire pour désigner les arbitres comme étant des fautifs et les seuls responsables de la défaite. Les joueurs du MOB ne méritaient pas de perdre cette rencontre, eu égard à ce qu’ils avaient présenté comme jeu et prestation, mais il faut dire que les nombreux ratages des camarades de Hamzaoui ont fait l’affaire de ceux de Gasmi Ahmed. Le dernier mot est revenu aux Sang et Or qui passent, alors que les Vert et Noir trépassent et quittent Dame coupe prématurément. Pour une équipe détentrice de la coupe dans sa 52e édition, sortir en 8es de finale n’est pas une bonne chose, car cela pourrait taper sur le moral des joueurs pour la suite de la saison sportive. Visiblement déçu par l’attitude du public du MOB qui l’avait insulté à la fin de la rencontre, le coach Amrani avait décidé de jeter l’éponge de la barre technique des Crabes. Une décision prise à chaud, mais la plupart disent que ce n’est pas le moment de quitter la barre technique, du moment que l’équipe jouera deux autres rencontres en championnat et la Ligue des champions.
M. R.