ESS

Ligue des champions africaine : Le CRB et l’ESS se qualifient dans la douleur

Les deux représentants algériens dans la nouvelle édition de la ligue des champions africaine, à savoir le CRB et l’ESS, ont réussi à se qualifier au deuxième tour préliminaire de l’épreuve, même s’ils se sont fait peur.

Le champion sortant, le CRB, avait à refaire un retard d’un seul but en accueillant, dimanche soir, au stade Omar-Hamadi à Bologhine, son adversaire nigérian, Kwara United. La mission paraissait moins délicate pour les gars de laaquiba, mais la réalité du terrain était tout autre.
Les camarades du capitaine Nessakh ont dû faire face à un adversaire très coriace qui, comme on pouvait s’y attendre, s’est cantonné derrière pour défendre son maigre acquis réalisé lors du match aller chez lui.
Les minutes passaient et le ‘’Chabab’’, toujours sans entraineur, ne trouvait pas la faille. Une situation qui a plongé ses fans dans l’inquiétude. Mais c’était compter sans la détermination des Rouge et Blanc qui ne se voyaient pas en dehors d’une compétition sur laquelle ils tablent énormément cette saison.
Les efforts des Algérois vont être récompensés dans le dernier quart d’heure de la partie. Khelfallah puis Nessakh, sur penalty, parviennent à débloquer la situation après une multitude d’occasions ratées. De quoi délivrer leurs fans et tous les sportifs algériens. Dans le même temps, l’ESS devait surmonter un écart plus conséquent face aux Gambiens de Fortune FC, après sa défaite au match aller sur le score sans appel de 3-0. Les Algériens ne souhaitaient pas un meilleur scénario que celui produit en début de match en parvenant à ouvrir la marque dès les premières minutes. Cela lui a ouvert la voie à terminer la première manche sur un doublé.
Les choses devenaient alors moins difficiles en deuxième mi-temps. Mais c’était compter sans la solidité défensive des visiteurs qui ont résisté à tous les assauts de Djabou et ses camarades. Malgré cela, le vice-champion d’Algérie a réussi à inscrire le but égalisateur en signant la troisième réalisation, mais sans pour autant parvenir à faire mieux avant le coup de sifflet final de l’arbitre.
Les deux équipes devaient ainsi recourir à la fatidique séance des tirs au but, qui ont tenu tout le monde en haleine, puisqu’il a fallu attendre la dernière tentative des visiteurs pour délivrer les Algériens.
A l’issue de la partie, l’entraineur de l’ESS, le Tunisien Nabil El Kouki, a insisté sur la nécessité de bien retenir la leçon de ce premier tour préliminaire pour ne pas tomber dans le même piège. Il a aussi déploré le fait que la majorité de ses nouvelles recrues ne soient pas qualifiées pour ce début de la compétition, alors que l’effectif a connu le départ de pas moins de cinq éléments clés. «C’est ce qui nous a compliqué davantage notre mission», a-t-il regretté.
Hakim S.