7.9 C
Alger
25 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Le Parlement européen pour le droit des Sahraouis à l’autodétermination

Le Maroc vient d’essuyer un nouvel échec diplomatique, en dépit de son intense lobbying et celui de ses pays «amis». En effet, les eurodéputés ont réaffirmé, vendredi, le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination à travers un référendum conformément aux résolutions des Nations unies sur le Sahara occidental. Dans une résolution adoptée par le Parlement européen (PE) sur les priorités de l’Union européenne pour la 25e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, les eurodéputés ont demandé au Maroc de poursuivre les « négociations » pour une solution pacifique et durable à la Question du Sahara occidental. « Le Parlement européen demande au Maroc, en tant que nouveau membre du Conseil des droits de l’Homme, de poursuivre les négociations en vue d’une solution pacifique et durable au conflit au Sahara occidental, et réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, qui devrait être décidée par un référendum démocratique, conformément aux résolutions des Nations unies en la matière », souligne la résolution. L’Algérie et le Maroc avaient été élus, en novembre 2013, par l’Assemblée générale de l’Onu membres au Conseil onusien des droits de l’Homme pour un mandat de trois ans, qui commence en janvier 2014. D’autre part, le Parlement européen (PE) a décidé de dépêcher un comité ad hoc dans les territoires sahraouis occupés pour s’assurer «si les Sahraouis jouissent de leurs richesses naturelles et s’enquérir de la situation des droits de l’Homme dans la région.» Sept (7) parlementaires représentant différents courants politiques au sein du PE se rendront, du 9 au 12 avril 2014, dans les territoires occupés du Sahara occidental pour « évaluer le respect par le Maroc et la Commission européenne du contenu de l’accord conclu entre les deux parties, en l’occurrence le Maroc et l’Union européenne », a indiqué le représentant du Front Polisario à Bruxelles, Mohamed-Ali Zerouali. Selon l’accord, les Sahraouis doivent tirer profit des richesses de leur pays et leurs droits respectés dans les territoires occupés. Pour Zerouali, le traitement de la Question sahraouie par le PE est « positif », notamment en ce qui concerne les droits de l’Homme, le soutien du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et les condamnations par les députés européens de la spoliation des richesses naturelles du Sahara occidental par l’occupant. Il a rappelé les violations par les forces marocaines des droits des Sahraouis, comme en témoignent les délégations qui se sont rendues dans les territoires occupés. Le représentant du Polisario a réitéré la nécessité de « permettre à la Minurso de suivre le dossier des droits de l’Homme au Sahara occidental et aux missions, délégations et médias d’accéder à la région ». Zerouali a, en outre, revendiqué le droit des Sahraouis à manifester, à se rassembler et à s’exprimer, appelant à la libération de tous les détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines. La Question sahraouie est de plus en plus évoquée, ces dernières années, dans les débats des parlementaires européens, ce qui s’est traduit par l’adoption de plusieurs résolutions, recommandations et rapports, a-t-il relevé.
M. B.

Related posts

Installation de la commission chargée de la révision des statuts particuliers des enseignants : l’optimisme de Benghebrit

courrier

Transferts des affiliés de la CNAS pour des soins à l’étranger : Réduction de 50% des tarifs du billet d’avion

courrier

Medgaz affiche des résultats nets de 78 millions d’euros en 2017 : 33,65 millions d’euros dans l’escarcelle de Sonatrach 

courrier

Initiative de « consensus national » du MSP : Makri consulte les chefs des partis TAJ et El-Moustakbal

courrier

DEUX TERRORISTES NEUTRALISÉS ET UN LOT D’ARMES ET DE MUNITIONS RÉCUPÉRÉ : L’ANP en opération ratissage à Beni Mileuk, Tipasa

courrier

VACANCE DU POSTE DE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE : Installation de la commission du Parlement national

courrier