MDN

LE MDN DÉMENT FORMELLEMENT : Les Forces navales n’ont détecté ni pourchassé aucun sous-marin étranger

Il suffit d’un tweet posté par un journaliste russe spécialisé en questions de défense pour que la Toile et les médias électroniques nationaux, voire même des titres de la presse papier, s’emballent.

L’affaire, faut-il encore qu’elle en soit une, se rapporte à une prétendue interception et pourchasse d’un sous-marin israélien par les Forces navales de l’armée algérienne, au large des côtes algériennes.
Le timing était bien choisi pour prêter attention à la moindre information qui fuite à ce sujet- fut-elle une rumeur non confirmée- car l’ANP était en plein exercice naval combiné « Radaa 2021 », exécuté au niveau du polygone de tir de la Façade maritime Ouest, en 2ème Région militaire, lequel était supervisé par le chef d’état-major Saïd Chengriha.
Ainsi, rapporte jeudi à coup de tweet le journaliste Darko Todorovski, « Au large des côtes algériennes, un sous-marin israélien de type Dolphin a tenté de suivre un lancement d’entraînement d’un missile de croisière Club-S à partir d’un sous-marin du projet 636, mais à son tour, il a été découvert et poursuivi par 2 sous-marins du projet 636. Ils l’ont forcé à faire surface et à quitter la zone. » Il n’en est rien de tel, dément hier dans un communiqué le ministère de la Défense nationale.
Ainsi, s’adressant aux médias qui ont relayé cette information, selon laquelle « des sous-marins relevant de nos Forces navales auraient détecté et pourchassé un sous-marin étranger se trouvant près des eaux territoriales nationales, et ce, durant le déroulement de l’exercice naval combiné « RADAA 2021 », le MDN « apporte un démenti catégorique à l’ensemble de ces informations rapportées par ces médias et assure que ledit exercice naval, exécuté avec un grand succès par l’équipage du sous-marin « Djurdjura », n’a enregistré aucun incident et encore moins celui évoqué par ces médias ».
Au-delà de démentir une information dénuée de tout fondement, le MDN, conclut-il dans son communiqué, «  invite l’ensemble des médias nationaux à se rapprocher de ses services compétents pour s’assurer de la véracité de ce genre d’informations avant leur publication afin d’éviter d’induire en erreur l’opinion publique ».
F. G.