Tebboune-Sissi

INVITÉ PAR TEBBOUNE À ALGER : Al-Sissi « contribuera » au succès du Sommet arabe

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a été reçu, hier au Caire, par le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi à qui il a remis une lettre d’invitation que lui a adressée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour participer aux travaux du 31e Sommet arabe prévu à Alger les 1er et 2 novembre 2022, indique un communiqué du ministère. « En sa qualité d’envoyé spécial du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a été reçu, au palais Al-Ittihadiya, par le président de la République arabe d’Égypte, pays frère, Abdel-Fattah al-Sissi », précise la même source.
Lors de cette audience, Lamamra a remis au Président égyptien la lettre d’invitation du Président Tebboune pour participer au Sommet arabe d’Alger et lui a transmis ses « sincères salutations et son souhait de continuer à travailler de concert avec lui pour renforcer la coopération bilatérale et consacrer la tradition de concertation et de coordination politique entre les deux pays frères », ajoute le communiqué. De son côté, le Président Abdel-Fattah al-Sissi a exprimé sa haute considération pour son frère le Président Abdelmadjid Tebboune, saluant ses efforts et ses démarches pour assurer le succès du prochain Sommet arabe. Le Chef de l’État égyptien a affirmé « sa volonté de participer et de contribuer personnellement au soutien de ces efforts pour que cette échéance arabe importante soit sanctionnée par des résultats à la hauteur des aspirations des peuples arabes ». Lors de cette rencontre, « les relations historiques entre les deux pays frères ont été passées en revue. Les deux parties se sont félicitées de la nouvelle dynamique marquant la coopération bilatérale à la lumière des décisions prises par les dirigeants des deux pays lors de la visite du Président Abdelmadjid Tebboune en Égypte au début de l’année en cours ». Les deux parties ont également évoqué les questions d’intérêt commun au niveau arabe et sur les plans international et africain, notamment les derniers développements dans le voisinage régional des deux pays ».

F. B.