Impact de la chute des prix du pétrole sur les programmes AADL : Tebboune évacue les appréhensions

C’est avec un ton rassurant que Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, répondait, hier au forum “El-Moudhahid”, à plusieurs interrogations liées, notamment, à la chute des cours du baril et son impact sur la réalisation des programmes de logement, durant le prochain quinquennat (2015-2019), dans lequel sont inscrites 1,6 million d’unités. «Je le dis et je répète, clairement, qu’à l’issue de la dernière réunion du gouvernement, consacrée à la circonstance, il a été décidé de maintenir l’engagement à la réalisation du programme de logement comme l’une des priorités du gouvernement», a déclaré d’emblé Abdelmadjid Tebboune, précisant que les mesures prises pour atténuer les dépenses publiques toucheront en somme les grand projets, tels les chemins de ferre et du tramway, où un réseau de 8 500 km est inscrit dans le prochain quinquennat. Pour atteindre cet objectif, le ministre insiste sur la baisse de la facture d’importation, en encourageant les produits de construction locaux, et booster notamment la production du ciment, pour passer au- delà des 18 millions de tonnes produits, annuellement. En sachant que l’Algérie importe actuellement plus de 1,5 million de ciment, annuellement. La production locale sera consolidée par l’ouverture prochaine de cinq (5) cimenteries, et qui produiront plus de 5 millions de tonnes. Concernant le programme Aadl, l’invité du Forum fait savoir que plus de 365 000 demandeurs ont reçu, jusqu’à aujourd’hui, leur ordre de versement, ce qui signifie que l’État s’engage à leur attribuer les logements. Vu la complexité de l’opération qui prend en charge, aussi bien les demandes datant de 2002 et celle de l’année passée, le département de Tebboune accordera la prolongation du délai d’établissement des recours et de versement, jusqu’à la fin du mois de janvier prochain.

Le ministre a fait part, en outre, de la décision d’accorder aux souscripteurs de l’année 2002, et ayant atteint aujourd’hui l’âge de la retraite, l’option du payement cash des logements acquis dans le cadre du programme Aadl. Une décision prise pour pallier au problème de l’octroi des crédits bancaires à cette frange des postulants. Il y a lieu de signaler que plus de 580 000 demandes ont été déposées dans le cadre du programme Aadl pour 720 000 logements au programme. Le ministre a aussi indiqué que les propriétés de logement sont toujours accordées aux souscripteurs de 2001 et 2002 pour l’Aadl, et les demandes transférés de l’Aadl au LPP (logement public-promotionnel), effectuées après la réactualisation des études de leurs dossiers. Cependant, il a fait remarquer que certains bénéficiaires n’hésitent pas de vendre, ou bien proposer à la location, leurs maisons acquises dans le cadre de l’Aadl, et le logement social. Sur ce point, il a annoncé qu’un travail sera mis sur pied prochainement, en collaboration avec les services de sécurité, pour mener des enquêtes, et veiller à ce que seuls les nécessiteux auront accès au logement.
Concernant les zones rurales, qui souffrent souvent du manque d’assiettes pouvant recevoir différents projets, Tebboune estime que des efforts supplémentaires seront fournis pour les régions reculées. Annonçant que 900 000 unités sont inscrites dans le cadre de l’habitat rural, pour le prochain quinquennat, en plus des allègements dans les procédures d’établissement des dossiers. En effet, le respect des délais de réalisation constitue le cheval de bataille de Tebboune, qui vise, avec l’industrialisation du bâtiment, réaliser les logements dans des délais ne dépassant pas un an et demi.
Salim Nasri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>