Festival du théâtre professionnel : hommage à M’Hamed Benguettaf, à l’ouverture

Le montage dramaturgique « Adhouae » (Lumières), un hommage au regretté M’Hamed Benguettaf tiré d’extraits de ses œuvres, a été présenté, jeudi dans la soirée à Alger, en ouverture du 9e Festival national du théâtre professionnel (Fntp), prévu jusqu’au 8 septembre prochain. Mise en scène par Abdelkrim Beriber et Yacine Zaïdi sur une idée d’Amel Menghed, « Adhouae » est une fresque composée de passages de différents travaux d’écritures et d’adaptations de l’ex-directeur du Théâtre national algérien (Tna). Des tableaux de Akd El Djouher, Fatma, Ech’Chouhada Yaâoudouna Had El Ousboue, Et’Tamrine, Galou laârab galou, Arrêt fixe et El Ayta, présentés au Tna, ont constitué l’essentiel du travail monté autour des personnages d’El Abed et El Djemaï, campés respectivement par Yacine Zaïdi et Brahim Chergui. Dans un effort collectif prolifique qui a permis aux dix comédiens distribués de mettre la main à la pâte, la trame fragmentée du spectacle a permis de rappeler l’œuvre de M’Hamed Benguettaf, dans son élan d’auteur et de comédien. Yasmine Abdelmoumen, Hadjla Kheladi, Sali Bennacer, Faïza Amel, Djamel Guermi, Abdelkrim Beriber, Fouad Zahed, Abbas Mohamed Islem et Mourad Oudjit, incarnant différents personnages dans les œuvres du dramaturge, se sont donné la réplique dans des atmosphères chargées de souvenirs. La musique de Mohamed Zami, inspirée de nostalgie, et la scénographie de Mourad Bouchehir, faite de deux longs pantalons suggérant la liaison entre l’au-delà et le monde des vivants, ainsi que des panneaux amovibles représentant les différentes pièces choisies ont illustré le montage dramaturgique. Présidant la cérémonie d’ouverture, la ministre de la Culture, Nadia Labidi, à rendu hommage au regretté M’Hamed Benguettaf par la remise, à son fils, de la distinction honorifique du 9e Fntp, avant d’affirmer sa volonté de « travailler à la création de nouvelles écoles de formation en arts de la scène, dans différentes régions du pays qui peuvent accueillir ces établissements ». Avant d’annoncer officiellement l’ouverture du 9e Fntp, Nadia Labidi a réitéré le soutien de l’Algérie à la Palestine, rendant hommage aux artistes algériens pour « la solidarité dont ils ont fait montre à l’égard du peuple de Ghaza », durant un été de « haute qualité artistique ». Le parcours de M’Hamed Benguettaf dans ses différentes dimensions sera également évoqué le 31 août dans une conférence présidée par l’écrivain-romancier Waciny Laâredj, durant laquelle des dramaturges et académiciens algériens et étrangers interviendront. Le 9e Fntp verra concourir dix sept spectacles et présentera un spectacle égyptien en « Invité du festival » au Tna, alors que neuf autres prestations seront présentées en dehors de la compétition à la salle El Mouggar.

En marge des représentations, un colloque scientifique, un atelier de formation, des lectures poétiques et des présentations littéraires sont également au menu de ce festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>