schiste

EXPLOITATION DU GAZ DE SCHISTE : Une question « obligatoire » qui sera débattue « sereinement »

Selon le Président, l’exploitation du gaz de schiste est « obligatoire ». Mais la question devra d’abord passer par un large débat piloté par des experts, loin de toute « opinion unilatérale ». « Le débat sur cette question doit se faire dans la sérénité et par les experts loin de toutes les crispations et instrumentalisations politiques. Il a y eu une réaction négative de la part des citoyens de In Salah, qui ont été surpris par les torches sans aucune explication préalable. Notre première expérience a été une erreur, nous avons un vaste désert mais nous sommes allés dans une région peuplée. Nous allons évaluer calmement les expériences. Mais il faut que toutes les franges du peuple sachent qu’il s’agit d’une richesse dont Allah, le Tout Puissant, nous a gratifiés. Je ne vois donc pas pourquoi s’en priver, l’exploitation de cette ressource est à même d’améliorer le niveau de vie », tient comme argument le Président, en réponse à une question sur le gaz de schiste. « L’opportunité de l’exploitation du schiste nous est offerte. Nous avons par exemple la région de Chenachen, entre Tindouf et Adrar, qui est une zone aride et non peuplée», a-t-il illustré ses propos comme pour dire qu’il est au fait jusqu’aux détails du dossier. « Nous aborderons cette question lorsque nous aurons surmonté la situation actuelle et entrerons dans l’édification et le financement de l’économie. Personnellement, je ne comprends pas pourquoi certains refusent l’exploitation du gaz de schiste et préfèrent recourir à l’endettement extérieur ? », s’est interrogé le Président.
Sarah. O