bem

Examens du BAC et du BEM : Présentation du protocole sanitaire à Tizi Ouzou

La direction de l’éducation (DE) de la wilaya de Tizi-Ouzou, a élaboré un protocole de prévention contre la propagation de la pandémie de Covid-19 durant le déroulement des examens de fin d’année, a-t-on appris, lundi, auprès du premier responsable de cette institution, Ahmed Laâlaoui.

Ce protocole qui a été présenté dimanche devant le wali lors d’une réunion de l’exécutif consacrée à la préparation des examens du Baccalauréat et du brevet de l’enseignement moyen (BEM), comporte une série de mesures visant à protéger les candidats et les encadreurs contre tout risque de contamination, à travers, notamment, la prise de température à l’entrée des centres, le port obligatoire de masque de protection et la distanciation entre les candidats dans les salles d’examen, a expliqué M. Laâlaoui. Au titre de ces mesures préventives, un médecin sera chargé de prendre la température des élèves et des encadreurs à l’entrée du centre d’examen, dans le respect d’une distanciation d’où moins un mètre. Dans le cas où le candidat ou l’encadreur présenterait une température supérieur à 37, ou présenterait des signes douteux tel qu’une toux des éternuements entre autres, il sera ausculté par le médecin du centre sur place et isolé dans une salle afin qu’il puisse passer son examen sans prendre le risque de contaminer les autres, a expliqué de son côté le chargé des examens à la DE, Rachid Boudaoud. Du gel hydroalcoolique et des bavettes seront mis à la disposition des candidats au niveau du centre afin qu’ils puissent se protéger et protéger les autres. Ces derniers seront sensibilisés sur les mesures de prévention à suivre tels la désinfection des mains le port obligatoire de la bavette, mais aussi à éviter d’emprunter et d’utiliser les objets de leurs camarades. Le wali Mahmoud Djamâa, qui a présidé cette réunion, a indiqué à l’APS qu’il avait donné des instructions pour la mise en place d’un dispositif de prévention personnalisé par centre d’examen. La direction de l’éducation a été chargée d’établir d’ici le 15 août un «mode opératoire» durant les examens, et qui sera examiné afin de connaitre les moyens disponibles pour assurer le bon déroulement de ces examens de fin d’année et éventuellement y apporter, immédiatement des corrections, a-t-il dit. Les épreuves du BEM de cette année concerneront quelque 14 945 candidats qui seront repartis sur 53 centres d’examen à travers lesquels un total de 3 507 encadreurs sera mobilisé. Pour le BAC, on compte 15 793 inscrits, 65 centres d’examens et plus de 5 000 encadreurs, selon les chiffres communiqués par la direction locale de l’éducation.