Mahrez

Equipe nationale : Les Verts tout proches d’un vieux record national

La sélection algérienne de football, vainqueur du Nigéria (2-1) mardi soir à Oran, est très proche d’égaler un vieux record national en matière d’invincibilité en matchs amicaux signé entre 1989 et 1993.

Les protégés de Djamel Belmadi auront besoin de tenir le coup lors de leurs deux prochaines rencontres amicales pour parvenir à égaler le record en question réalisé par leurs aînés, auteurs de 18 matchs sans défaite. Cette performance s’est produite sous l’ère de feu Abdelhamid Kermali, puis de Meziane Ighil et feu Abderrahmane Mehdaoui. La victoire contre le Nigéria a porté à 16 matchs la série d’invincibilité de l’actuelle « version » de l’équipe nationale, qui a réalisé 13 victoires contre trois nuls. Par ailleurs, dans ce match face aux « Supers Eagles » joué mardi soir au stade « Miloud Hadefi » d’Oran, les Verts ont également réussi à scorer pour la huitième fois de rang. La dernière fois où la sélection nationale est restée muette remonte au match contre la Guinée équatoriale (défaite 1-0) pour le compte du premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2022) en janvier dernier au Cameroun. Cette rencontre a vu aussi la série de 35 matchs sans défaite des Algériens stoppée par leur adversaire du jour, avant d’enchaîner une deuxième défaite de suite lors du match suivant contre la Côte d’Ivoire (3-1). Cependant, tout au long de leur huit dernières rencontres, au cours desquels les camarades de Youcef Belaïli ont scoré au moins une fois, ces derniers n’ont pu dépasser les deux réalisations par match. Pour sa part, le capitaine, Riyad Mahrez, a profité du duel contre les « Supers Eagles », pour retrouver le chemin des filets sous le maillot national, et ce, après pas moins de six matchs sans le moindre but. Grâce au penalty qu’il a transmis magistralement dans la cage du Nigéria pour signer le but d’égalisation, le joueur de Manchester City a porté aussi à 27 son capital-buts avec les Verts, dont 21 en matchs officiels, lui, qui compte 76 sélections. Il a également rejoint Lakhdar Belloumi à la quatrième place au classement des buteurs historiques des Verts que domine son coéquipier Islam Slimani avec 41 buts.

les Verts se détachent des « Supers Eagles » pour leur 23e face à face
Par ailleurs, la bande à Belmadi a réussi à dépasser son homologue du Nigéria en nombre de victoires dans l’histoire des rencontres de ces deux gros bras de l’Afrique. Les Verts, qui étaient menés par les « Supers Eagles » en la matière, sont parvenus à renverser la vapeur depuis l’arrivée de Djamel Belmadi à leurs commandes techniques en 2018. Sous le mandat de Belmadi, la sélection nationale a affronté à trois reprises les Nigérians, soldées toutes les trois par des victoires. Cette domination a commencé lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019) au Caire, lorsque les Algériens ont battu sur le fil les  » Supers Eagles » (2-1) en demi-finale. En octobre 2020, la bande à Belmadi va refaire le même coup, mais cette fois-ci en match amical joué en Autriche. L’arrière gauche, Ramy Bensebaïni, a été l’auteur du seul but de la partie ayant permis à l’équipe algérienne de niveler la marque avec 9 victoires pour chacune des deux formations dans l’histoire de leurs duels. Le rendez-vous d’Oran était celui de la « belle » et qui a vu les camarades du capitaine Riyad Mahrez l’emporter, après avoir été menés au score dès la 9e minute de la partie. Il s’agit ainsi du 10e succès des Verts face à cette même formation, contre 9 défaites et 4 nuls. Les Nigérians détiennent toutefois le plus grand nombre de buts avec 31 réalisations contre 28 pour l’Algérie, et ce, en 23 matchs officiels et amicaux. Les deux plus importantes confrontations entre les deux antagonistes remontent aux années 1980, 1981 et 1990, à l’occasion de la finale de la Coupe d’Afrique des nations à Lagos, le dernier tour qualificatif pour le Mondial-1982 en Espagne, et la finale de la CAN-1990 à Alger respectivement. Pour le premier rendez-vous, les Nigérians ont balayé les Verts (3-0) pour s’offrir le trophée continental. Mais les Verts prennent leur revanche une année après en s’imposant à Lagos même (2-0) en match aller, avant de confirmer leur suprématie à Constantine dans la manche retour, validant par là-même leur billet pour le Mondial espagnol dans une première du football algérien. La même réussite a accompagné les Algériens en finale de la CAN-1990 au stade du 5-juillet lorsque Cherif Oudjani a offert le premier trophée africain à l’Algérie devant près de 80.000 spectateurs au stade du 5-juillet.