reboisement

El Tarf : Reboisement de 1800 hectares à l’horizon 2024

Pas moins de 1.800 hectares seront reboisés à l’horizon 2024 à travers les 22 communes de la wilaya d’El Tarf où il est prévu la plantation d’un total de 799 700 arbres dans le cadre du programme de reboisement 2020/2024, a indiqué dimanche le conservateur local des forêts à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de l’arbre. Ce programme dont le coût est estimé à près de 307 millions de dinars prévoit le reboisement de 1.800 ha à travers 22 communes dont six (06) renferment une dizaine de zones d’ombre, a ajouté Mounder Ounada, en marge du coup d’envoi d’une opération symbolique de plantation d’arbres au niveau de la mechta Rehabi, dans la commune de Hamam Beni Salah, en présence des autorités locales.
Neuf (9) variétés d’arbres sont retenues dans le cadre de cet ambitieux programme, notamment les oliviers, le caroubier, le châtaignier et l’eucalyptus, a-t-on détaillé. Ainsi, 195 familles résidant en zones d’ombre bénéficieront de ce programme qui mobilise une enveloppe financière de plus de 12 millions de dinars, a-t-on noté.
Le wali, Benarar Harfouche a, pour sa part, mis en relief l’importance de ce programme de reboisement qui permettra la régénération de la richesse sylvestre tout en garantissant aux familles habitant dans les zones d’ombre de profiter d’arbres leur permettant d’améliorer leurs revenus. Le wali a, en outre, rencontré des riverains qui lui ont fait part de leurs préoccupations liées essentiellement à l’ouverture d’une route entre Boumia et Rehabi et au problème d’alimentation en eau potable. Il a, à cette occasion, rappelé l’effort déployé par l’État en direction des 141 zones d’ombre de cette wilaya, signalant la prise en charge des besoins exprimés «en fonction des priorités».
Ce programme de reboisement, a-t-il assuré, vise le renforcement des espaces forestiers en différentes essences à caractère économique, ainsi que la restauration des paysages forestiers affectés par les divers incendies de forêts » estimés cette année à 148 foyers ayant affecté près de 723 ha de forêts. L’importance de l’entretien des plants et l’implication de tout un chacun pour assurer le succès de ces actions a été également soulignée.
Le programme de développement des zones d’ombre à El Tarf porte, entre autres, sur l’ouverture de pistes rurales, l’aménagement et la création de sources d’eau dans deux communes et la plantation d’oliviers et caroubiers dans six communes frontalières démunies, pour un montant global de plus de 225 millions DA, profitables à quelque 944 familles, a-t-onsouligné.