MCO

MC Oran : Début de la deuxième étape de préparation

Le MC Oran, sous la houlette de son entraîneur français, Bernard Casoni, passe à partir de dimanche à la deuxième étape de la préparation d’intersaison en prévision du coup d’envoi du championnat de Ligue 1 de football.
Les « Hamraoua » débarquent dans la ville de Tlemcen pour effectuer un stage d’une dizaine de jours au cours duquel le staff technique axera son travail sur l’aspect technico-tactique, après près de trois semaines de préparation physique.
Cela n’a toutefois pas empêché les gars d’ »El-Bahia » de disputer leur premier match amical de l’intersaison qu’ils ont remporté face à la sélection de la Sûreté nationale d’Alger (2-0) vendredi passé à Oran. Lors du stage de Tlemcen, la formation phare de la capitale de l’Ouest compte jouer au moins trois autres rencontres, selon son entraîneur Casoni. Cependant, les dirigeants oranais trouvent déjà des difficultés pour dénicher des sparring-partners sur place. Hormis le WA Tlemcen, nouveau promu en Ligue 1, toutes les autres équipes de la région et qui évoluent dans différents paliers, n’ont toujours pas repris l’entraînement, souligne-t-on. Il s’agit ainsi du seul souci qui préoccupe le patron technique du MCO, qui a noté avec satisfaction « les progrès que sont en train de réaliser (ses) capés sur tous les plans », et aussi « l’amélioration des conditions de travail dans le club, après un début très difficile dans ce registre ».
Le MCO a enregistré l’arrivée d’une nouvelle direction en août dernier présidée par Tayeb Mahiaoui, devenu nouveau patron de la Société sportive par actions (SSPA) du club, un poste resté vacant depuis la démission d’Ahmed Belhadj en juin 2019. La saison passée, le club a été géré par un directeur général en la personne de Si Tahar Cherif El Ouezzani qui vient de retrouver sa vocation initiale d’entraîneur en prenant en charge la barre technique du RC Relizane, nouveau promu en Ligue 1.
Aussitôt désigné à la tête des « Hamraoua », Mahiaoui a fait appel à Casoni et procédé à un remue-ménage au sein de son effectif en recrutant une douzaine de joueurs, avec l’ambition, a-t-il affirmé, de redorer le blason d’un club qui n’a gagné aucun titre depuis son dernier trophée en coupe d’Algérie en 1996, rappelle-t-on.