Entrée en service progressive de l’hôpital d’El Kerma

D’une capacité de 60 lits : Entrée en service progressive de l’hôpital d’El Kerma (Oran)

Le nouvel hôpital de 60 lits d’El-Kerma, situé au sud de la ville d’Oran, est entré en service partiellement dimanche afin de renforcer les moyens permettant la prise en charge des malades atteints de la Covid-19 au regard de l’augmentation croissante du nombre de cas de contamination quotidienne par le virus.

Dans une première étape, 24 lits au rez-de-chaussée de l’hôpital d’El Kerma accueillera les malades en provenance du centre hospitalo-universitaire d’Oran « Dr Benzerdjeb » après examen au niveau de ce CHU, a indiqué à la presse le wali d’Oran, Messaoud Djari, en marge du coup d’envoi d’une importante caravane de vaccination et de sensibilisation contre la Covid-19. Le chef l’exécutif de la wilaya a annoncé l’ouverture partielle de l’hôpital d’El Kerma en attendant son exploitation totale avant la fin de la semaine en cours qui sera décidée suivant l’évolution de la pandémie au niveau de la wilaya. « Si nécessaire, il sera procédé à l’ouverture du nouveau hôpital de Gdyel doté d’une capacité de 120 lits », a-t-il déclaré. Au sujet de l’approvisionnement en bouteille d’oxygène, M. Djari a rassuré que « pour l’heure aucun manque ou coupure d’approvisionnement de cette matière n’ont été enregistrés », expliquant que la wilaya d’Oran dispose de deux entreprises qui produisent de l’oxygène pour la prise en charge des malades hospitalisés atteints du coronavirus. À l’exception des malades transférés du centre hospitalo-universitaire d’Oran, personne ne sera acceptée à l’hôpital d’El Kerma en ce moment , en vue d’une organisation efficace de l’opération d’orientation et d’une prise en charge maîtrisée des cas de Covid-19, a-t-on fait savoir. Pour le transport des malades de et vers l’hôpital d’El-Kerma, sont mobilisées deux ambulances relevant de la protection civile, de même que celles des services de la direction de la santé et de la population, a-t-on signalé. En outre, il a été décidé l’interdiction d’entrée aux accompagnateurs du malade à l’hôpital d’El Kerma dans le cadre des mesures prises pour renforcer le dispositif de prévention et de lutte contre la propagation de Covid-19. Des tentes sont installées pour accueillir et orienter le public au niveau de l’ensemble des structures et établissements de santé en mettant à leur disposition des agents pour les orienter dont des volontaires des Scouts musulmans algériens (SMA).
Par ailleurs, le wali d’Oran a donné, au niveau du siège de la direction de la protection civile de la wilaya, le coup d’envoi d’une grande caravane de vaccination et de sensibilisation contre Covid-19, constituée de 25 ambulances des directions de la santé et de la population et de la protection civile mobilisant plus de 60 agents, a indiqué le chargé d’information à la Protection civile de la wilaya d’Oran, le capitaine Bellala Abdelakder. Cette caravane sillonnera différentes communes de la wilaya où les services de la protection civile et de la direction de la santé invitent les citoyens à se rapprocher des caravanes médicales mobiles pour bénéficier de la vaccination. Pour sa part, le directeur de wilaya de la santé et de la population, Bouda Abdennacer, a fait savoir que près de 110 000 personnes ont été vaccinées contre la Covid-19 au niveau de la wilaya d’Oran depuis le début de la campagne de vaccination.
« Cette campagne suscite actuellement un engouement de la part des citoyens et nous espérons atteindre une population vaccinée de 160.000 personnes avant la fin du mois de juillet », a-t-il déclaré. La moyenne de personnes à vacciner varie entre 8.000 et 9. 000 personnes par jour.
Une opération qui s’effectue tous les jours de la semaine, en plus de la vaccination de plus de 3 000 personnes au niveau des mosquées en fin de semaine, a-t-il ajouté. M. Bouda a annoncé qu’il sera procédé à l’ouverture d’établissements hospitaliers privés pour entamer l’opération de vaccination, les invitant à se rapprocher des services de la DSP pour se doter de vaccin.
Les services de la DSP reçoivent chaque semaine entre 50 000 à 60 000 doses de vaccin, a-t-il signalé.