Berkani Bekkat

DR. MOHAMED BEKKAT BERKANI : « La détection de la positivité des cas sera plus rapide »

Pour le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, la production de tests de dépistage rapide par l’Algérie va aider à détecter des cas infectés par le virus de façon « plus rapide ». Contacté, hier, par nos soins, Dr Bekkat Berkani a expliqué qu’avant, c’était des plateformes de PCR qui faisaient des tests qui demandaient beaucoup de temps et de concentration, soulignant que le pays dispose de 20 points de contrôle. « Les tests rapides qu’on utilise à n’importe quel moment et à n’importe quelle unité et qui sont rapides, comme leur nom l’indique, nous permettront de détecter rapidement la positivité de quelqu’un qui est malade du coronavirus », dit-il. Sur le plan épidémiologique, notre interlocuteur explique que cette technique « permet, en cas de détection de la maladie de faire des analyses dans ce qu’on appelait l’écosphère. C’est-à-dire de l’environnement des cas contacts dans la famille, le quartier voire même dans plusieurs quartiers pour pouvoir détecter éventuellement la propagation de cette maladie ». Dans ce contexte, notre interlocuteur a rappelé qu’au début de la pandémie, l’Algérie ne disposait pas de tests, qui étaient produits dans certains pays, notamment la Chine. « Maintenant, c’est une importance stratégique dans la mesure où l’Algérie peut s’autosuffire et que cela peut nous servir dans le futur pour d’autres maladies transmissibles et des pandémies mondiales que nous ne manquerons pas d’avoir de façon cyclique. Car, il faut savoir que le monde est confronté à ce type de pandémie, rappelant le SARS-COV-1 apparu en 2003 au Moyen-Orient », analyse le membre du CSSEPC, comme pour augurer d’une bonne initiative pour l’avenir de la santé en Algérie.
Sarah O.