13.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Distribution de logements sociaux à Aokas (Béjaïa) : les laissés-pour-compte ferment l’APC et la daïra

Les habitants de la commune d’Aokas, à 25 km, à l’Est de la wilaya de Béjaïa, ont procédé, l’après-midi d’avant-hier, à la fermeture des sièges de l’APC et la daïra pour contester contre la liste des pré-bénéficiaires des 320 logements sociaux, rendue publique, lundi dernier.
Cette action à laquelle ont pris part des candidats issus de tous les villages, s’est élargie à la fermeture, durant la journée d’hier, de la RN 9, liant cette wilaya à Sétif. Selon les informations que nous avons pu recueillir, les mecontents des logements sociaux exigent la révision de cette liste dans laquelle, selon eux, des postulants installés, dernièrement, dans la ville ont été admis. Ils dénoncent encore des irrégularités et le manque de transparence dans l’opération en question, exigeant de sauter les indus bénéficiaires. Ainsi, une scène de colère et de désordre avait marqué, durant ces deux derniers jours, la ville de cette station balnéaire. Les services administratifs (daïra et APC) ont été fermés, en plus du blocage de la circulation au niveau de l’axe routier n°9, d’une importance économique capitale, aussi bien pour Béjaïa que pour les wilayas voisines. Ce dernier a été aussi coupé, avant-hier, dans la commune de Kherrata, où les habitants du village de Kalaoun exigent la rénovation de la salle de soins, et l’installation des ralentisseurs. «Nous ne remettons pas en cause les bénéficiaires du logement originaires de la commune, mais nous exigeons la révision des dossiers des candidats étrangers, installés dernièrement dans la ville», lâche un contestataire. La même personne a ajouté que les mécontents ne veulent pas lâcher prise, et comptent maintenir la pression jusqu’à ce que les responsables procèdent à réétudier la liste dans une totale transparence. Cette action de contestation a été même soutenue par certains élus, représentant différents partis politiques, ayant rendu publiques des déclarations dans lesquelles ils dénoncent «la mauvaise gestion du dossier de logement». Il faut dire que les opérations de relogement, inscrites dans différents programmes, suscitent souvent des vagues de contestation à Béjaïa. La remise récente, à Aokas, des clefs aux familles bénéficiaires des 110 logements dans le cadre du LSP (Logement social participatif), avait pris près de six (6) ans de retard. Elle avait été otage de la lenteur administrative et la pression des postulants exigeant de réviser, à chaque fois, la liste des bénéficiaires.
Salim Nasri

Related posts

NORMALISATION DES RELATIONS ENTRE LE MAROC ET ISRAËL : Le FLN et le RND dénoncent une « trahison »

courrier

SURVEILLANCE DES PLAGES : 24 000 agents mobilisés

courrier

L’ADMINISTRATION BIDEN SOUTIENT LE PLAN ONUSIEN POUR LE RÈGLEMENT DU CONFLIT DU SAHARA OCCIDENTAL : Encore un camouflet pour le Maroc

courrier

MISSIONS DU CNI ET DU CPE : Révision ou dissolution ?

courrier

Hassiba Boulmerka, ex-championne olympique et du monde, fait le point de situation au « Forum du Courrier d’Algérie » : «Les politiciens doivent laisser le sport national aux sportifs !»

courrier

L’Algérie gravement fragile face aux précipitations pluvieuses : Le coût des dégâts dûs aux intempéries, pointe à 25 milliards de dinars

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.