EN A

Coupe arabe Fifa-2021/Algérie 4 – Soudan 0 : Les Verts démarrent fort

La sélection algérienne A’ a atomisé son homologue soudanaise sur le score sans appel de 4 à 0, pour le compte de la première journée de la Coupe arabe Fifa-2021 (Gr.D), mercredi au stade Ahmed Ben Ali à Doha.

Avec Bounehdjah en pointe de l’attaque et un milieu offensif animé par le duo Brahimi-Sayoud, la sélection algérienne a très vite affiché ses ambitions en allant imposer un pressing très haut sur la défense soudanaise.
D’ailleurs, la première action de la rencontre n’a pas tardé à venir, Soudani lance Bounedjah en profondeur de la défense adverse, ce dernier élimine le gardien et ouvre le score dès la 11e minute de jeu.
Les actions se multiplient de la part des Verts, notamment par Yacine Brahimi, en grande forme et qui a su profiter des espaces laissés par les défenseurs soudanais pour alimenter l’attaque algérienne avec des passes chirurgicales notamment pour le duo Bounedjah-Soudani.
La domination algérienne était tellement forte, que le score aurait pu être plus important, malheureusement l’inefficacité et surtout l’excès de précipitation ont joué un vilain tour successivement à Bounedjah (18e et 25e) et Sayoud (35e).
Le travail des Algériens, ultras dominateurs, est récompensé par un deuxième but inscrit par l’entremise de Bounedjah (37e) qui signe à l’occasion un doublé . Juste avant la pause citron, la sélection algérienne a inscrit un troisième but par le défenseur Benlamri d’une tête bien placée suite à un corner de Brahimi prolongé par son partenaire Bendebka. Au retour des vestiaires, les hommes de Madjid Bougherra n’ont pas tardé à marquer le 4e but par Soudani (46e) qui a profité d’une erreur d’un défenseur soudanais pour tromper le gardien adverse. Les deux premiers changements des Verts interviennent à l’heure de jeu, suite à la blessure de Sayoud qui a dû céder sa place à Tayeb Meziani tandis que Zakaria Draoui a remplacé Bendabka (64e). Les Soudanais auraient pu réduire la marque, suite au penalty accordé par l’arbitre japonais après une faute de Benlamri dans la surface de réparation, mais le gardien M’Bolhi a été impérial face à l’attaquant soudanais Mohamed Abderrahmane dit Al-Gherbal. Au dernier quart d’heure de la partie, le rythme a baissé d’intensité, mais les Algériens ont poursuivi leur domination sans réussir pour autant à concrétiser leurs occasions en buts.
Les Algériens démarrent ainsi ce rendez-vous arabe du bon pied, en attendant la 2e journée, prévue samedi contre le Liban (14h00), alors que le Soudan défiera l’Egypte (17h00).
R. S.