9.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
Culture+

Clôture du 1er camp pédagogique des meilleurs apprenants de la langue

L’Amazighité est une valeur ajoutée à l’unité nationale, a déclaré, lundi à Jijel, le secrétaire général du Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA), Si Hachemi Assad, présent à l’occasion de la cérémonie de clôture du 1er camp pédagogique des meilleurs apprenants de la langue Amazighe. Le séjour des jeunes élèves de la langue amazighe (du 4 au 18 août), dans une colonie de vacances, aura été une démonstration de l’Amazighité qui demeure une valeur ajoutée à l’unité nationale, a indiqué à l’APS, le premier responsable du HCA.

C’est avec une note de satisfaction que s’achève ce premier camp pédagogique et ludique qui a permis à 110 jeunes, provenant de onze (11) wilayas du pays où l’enseignement de Tamazight est effectif, de profiter d’un agréable séjour en bord de mer, dans une belle région, déjà en prise avec la saison estivale, a-t-il dit, affirmant, à ce titre que, « Jijel s’est réconciliée avec son Amazighité ». Les festivités clôturant ce séjour ont eu lieu lundi après-midi à la maison de la culture Omar Oussedik par une kermesse conviviale animée par les meilleurs élèves de tamazight.
Un riche programme comportant plusieurs activités culturelles et artistiques, œuvre des jeunes colons en séjour depuis le 4 août dernier sur la corniche jijelienne, a été mis au point pour la clôture en apothéose de cette première expérience qui a permis de récompenser les meilleurs apprenants en Tamazight. Cent dix (110) jeunes écoliers et collégiens ayant obtenu d’excellentes notes en langue tamazight ont été récompensés par un séjour, à la fois pédagogique et ludique, sur la Corniche de Jijel. Le programme a été ouvert par un hommage à feu Mohand Ou Idir Aït Amrane (1924-2004), premier Haut-commissaire à l’Amazighité, dont l’œuvre à beaucoup marqué la vie de cette instance. Son chant patriotique amazigh « Ekker ammis oumazigh » (Debout fils d’Amazigh), écrit en janvier 1945, a été entonné par une jeune chorale en hommage à celui qui s’est battu pour la reconnaissance de la dimension amazighe du peuple algérien, lit-on dans le programme de la cérémonie de clôture. Des chants, danses, représentations théâtrales, fruit de l’imagination et du travail collectif réalisé durant le séjour des jeunes apprenants de la langue de Massinissa, en plus de quelques tours de l’illusionniste Aziz ont été présentés au public dans la grande salle de la maison de la Culture. « Ce séjour, tout simplement fantastique, a été une grande réussite », a commenté le secrétaire général du Haut-commissariat à l’Amazighité, estimant que ce genre de manifestations se reproduira l’année prochaine dans la même région. Le même son de cloche est enregistré aussi bien chez les jeunes colons provenant de onze (11) wilayas où tamazight est enseigné ainsi que de leurs encadreurs qui gardent un « excellent souvenir » de Jijel et ses environs. Cette cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du chef de cabinet de la wilaya, du secrétaire général du HCA et de parents d’élèves ayant pris part au séjour jijélien.

Related posts

Une comédie parodiant des séries à grand succès : Franc succès sur Internet du court métrage web «Dz’ombie»

courrier

Britney Spears accusée de playback et de plagiat : Loin d’être une première pour la chanteuse

courrier

Emmy Awards Le vademecum de la 70e édition

courrier

Koweït : Campagne contre la censure sur des milliers de livres

courrier

Chafia Boudraâ : Figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence

courrier

FIOFA : deux courts-métrages algériens projetés en compétition

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.