_DSC6625

CHENGRIHA DÉCOCHE UN MESSAGE À L’ENDROIT DE TOUTES SOURCES DE MENACES VISANT L’ALGÉRIE : « L’ANP est prête à toute éventualité »

En visite de travail et d’inspection depuis mardi, en 3e R.M à Béchar, le général de corps d’Armée, Saïd Chengriha, chef d’État-major de l’ANP, multiplie, entre deux séquences d’exercice de tirs à balles réelles, les messages à l’adresse de toute partie quelle qu’elle soit, visant l’Algérie, son peuple ou ses institutions.

C’est ainsi que lors de son deuxième jours de visite à Béchar, soit hier, Saïd Chanegriha, a supervisé un exercice tactique avec munitions réelles. Cette démonstration de force a été exécutée par les unités organiques du Secteur opérationnel Centre, appuyées par des unités des Forces aériennes, nous apprend un communiqué du ministère de la Défense nationale.
Chemin faisant, le chef d’État-major a suivi, au niveau du polygone de tirs et de manœuvres du Secteur, un exposé que lui a présenté le général-major Mostefa Smaali, Commandant de la 3ème RM. Cette présentation porte sur l’idée générale de l’exercice, et laquelle a été suivie d’une autre portant sur les différentes phases d’exécution de cet exercice, dont les photos prises sur le champ de cette manœuvre, à elles seules, démontrent les capacités d’offensive et de riposte de l’ANP face à l’ennemi.
Pour l’objectif de cet exercice, il « vise à relever les capacités de combat et à renforcer la coopération entre les différents états-majors, ainsi qu’à former les commandements et les états-majors sur la préparation, la planification et la conduite des opérations pour faire face aux éventuelles menaces », précise le même communiqué.
Sur place, le général de corps d’Armée a « suivi le déroulement des actions de combat effectuées par les unités engagées dont l’avion de reconnaissance du Haut Commandement, l’aviation de combat, les hélicoptères et les différentes unités des Forces terrestres ayant pris part à l’exercice ». C’est ce qui lui a permis de constater des actions de combat caractérisées par « un professionnalisme, un niveau tactique et opérationnel élevés, reflétant les grandes capacités de combat des équipages et des commandants d’unités à tous les niveaux, particulièrement celles ayant trait à l’exploitation optimale du terrain et la bonne coordination entre les différentes unités participantes », souligne le MDN.
L’exercice a également « reflété les aptitudes des cadres en matière de montage et de conduite des différentes actions de combat, l’habilité et la capacité des personnels à maîtriser l’emploi des différents systèmes d’armes et équipements en dotation, ce qui a contribué grandement à la réalisation de résultats probants », ajoute le communiqué.
Farouk Bellili