coronap4

Bilan de l’épidémie de Coronavirus : 413 nouveaux cas

413 nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19),490 guérisons et 9 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué, vendredi à Alger, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 15070 soit 34 cas pour 100.000 habitants, celui des décès à 437 alors que le nombre des patients guéris est passé à 10832, a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de la Covid-19. Il a, à ce propos, fait remarquer que les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 75% du total des décès. En outre, 31 wilayas ont enregistré des taux inférieurs au taux national, alors que 16 autres n’ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures. Selon la même source, 15 wilayas ont enregistré entre 1 et 5 cas, tandis que 17 autres ont notifié plus de 6 cas chacune. Par ailleurs, 54 patients sont actuellement en soins intensifs, a également fait savoir Dr Fourar. Enfin, le même responsable a souligné que « la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d’hygiène et de distanciation physique », rappelant « l’obligation du respect du confinement et du port des masques ».
R. N.

Pr Zoughaïlèche sur la montée des contaminations :
« La solution réside dans le traçage des sujets contacts »
Le Pr. Djamel Zoughaïlèche, spécialiste en épidémiologie et médecine préventive au CHU de Constantine, a plaidé, hier, pour le « traçage des contacts », estimant qu’il s’agit de « l’une des principales interventions à mener pour briser les chaînes de contamination au Coviod-19 ». Cette tâche est du ressort, selon la même source, du Service d’Épidémiologie et de Médecine Préventive (SEMEP), qui a pour mission de planifier, coordonner, superviser et évaluer les activités sanitaires et la Prévention, comme cela est stipulé dans le plan national de riposte à la menace du Covid-19″. Le Pr Zoughaïlèche, a tenu, toutefois, à préciser que cette opération n’est pas facile à réaliser et doit être accompagnée de mesures de prise en charge et de protection de ces contacts et leur entourage en les confinant, soit chez eux soit de préférence dans des lieux dédiés à cela, avec un encadrement médical jusqu’à la confirmation de la non contagiosité de chaque contact ». Selon le spécialiste, les équipes du SEMEP doivent identifier « les situations super propagatrices responsables des flambées épidémiques, comme les rassemblements occasionnels dans les lieux publics, les transports en commun, les établissements de soins, afin de briser la chaîne de  transmission du virus en contrôlant en amont ces situations, dans les mois à venir, en vue de prévenir l’apparition d’une éventuelle deuxième vague sans devoir recourir au confinement général ». La wilaya de Constantine a enregistré, au début de la semaine en cours, un pic de contamination par le Covid-19 avec plus de 600 cas et 25 décès, dont 50% de cas répartis sur les différents secteurs urbains du chef-lieu. Les praticiens de la santé expliquent cette situation des plus inquiétantes par le non-respect des mesures de prévention.
B. O.